Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 09:11

Sciences Et si les bonbons remplaçaient le dentifrice?

Des chercheurs ont mis au point un produit qui tue le streptocoque «mutans», responsable des trous dans les dents.

En s’attaquant à la bactérie responsable de la carie dentaire, une molécule devrait permettre de supprimer les douloureuses séances chez le dentiste.

En s’attaquant à la bactérie responsable de la carie dentaire, une molécule devrait permettre de supprimer les douloureuses séances chez le dentiste. Image: Glowimages/Corbis

Croyez-vous aux bonbons et chewing-gums anticarie?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Streptococcus mutans n’a qu’à bien se tenir. Cette bactérie responsable des caries dentaires a trouvé son maître. Il s’appelle Keep 32 et il est capable de la neutraliser en moins de 60?secondes. Cette molécule a été développée par deux chercheurs du continent américain: Jose Cordova, de l’Université Yale, dans le Connecticut (Etats-Unis), et Erich Astudillo, de l’Université de Santiago du Chili. Ils viennent de déposer un brevet, après sept ans de recherches, et le produit pourrait arriver sur le marché d’ici à un an.

«Leur invention pourrait être prometteuse, estime Alessandro Devigus, en charge du site Dentist.ch et chirurgien dentaire à Zurich. Mais il faut attendre les résultats des essais cliniques – qui ne font que commencer – sur des humains avant qu’on puisse se prononcer définitivement.» Selon les chercheurs américains, le procédé est simple. Leur produit ne s’attaque pas aux autres bactéries, indispensables à la santé de l’homme. Le Keep 32 élimine seulement le streptocoque mutans pendant environ deux?heures. «Ensuite, ces streptocoques, connus pour transformer le sucre se trouvant dans la bouche en un acide qui s’attaque à l’émail et à l’ivoire des dents, recolonisent la cavité buccale», précise le Dr Devigus.

Mais l’opération peut être répétée plusieurs fois par jour. «La molécule pourra non seulement être incorporée à un chewing-gum mais aussi dans les dentifrices, les gargarismes, les bonbons et bien d’autres produits qui peuvent se garder en bouche au moins 60?secondes», ont expliqué les universitaires américains. Ils n’excluent pas qu’elle puisse aussi être ajoutée à des aliments. MM.?Cordova et Astudillo ne sont d’ailleurs pas seulement en pourparlers avec Procter & Gamble, l’un des plus grands fabricants de dentifrices et de bains de bouche, mais aussi avec des industries du chocolat, note la presse américaine.

Cette perspective fait toutefois sursauter le professeur de microbiologie Thomas Thurnheer, de l’Université de Zurich. «Dans du dentifrice, pourquoi pas, mais, s’il est mélangé à des produits alimentaires, on risque de perdre le contrôle quantitatif de la molécule», déclare-t-il. Le professeur n’exclut pas que le Keep 32 puisse être un produit performant. Mais il veut rester prudent jusqu’à ce que sa composition chimique soit révélée et qu’il ait pu l’analyser dans son laboratoire.

«Il est certainement possible de détruire le streptocoque mutans, mais on ignore comment vont réagir les milliards d’autres bactéries qui vivent dans nos bouches. On ne sait pas, par exemple, si, en se débarrassant de ces streptocoques, cela ne va pas donner l’occasion à une autre bactérie de se développer et attaquer d’une autre manière les dents.» Cela dit, Keep 32 pourrait satisfaire les 73% de la population mondiale souffrant de caries. (Le Matin)

(Créé: 11.07.2012, 22h47)

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.