ACCUEIL 23.4.2014 Mis à jour à 18h36

La copulation fait des mouches des proies faciles

Bzzzz!

Les sons émis pendant le coït augmentent le risque de servir de dîner aux chauves-souris. Une étude publiée mardi dans la revue «Current Biology» le démontre.

Mis à jour le 24.07.2012 1 Commentaire
Ce n'est pas la position qui attire les chauves-souris mais le bruit, démontre une étude allemande.

Ce n'est pas la position qui attire les chauves-souris mais le bruit, démontre une étude allemande.
Image: DR

Partager & Commenter

Mots-clés

Les chercheurs, qui ont étudié une petite communauté de mouches et de chauves-souris dans une étable près de Marburg, en Allemagne, ont constaté que les insectes en train de copuler avaient six fois plus de risque d'être mangés que les mouches posées seules.

«Le sexe tue», a déclaré un des auteurs de l'étude, Stefan Greif, biologiste spécialiste des chauves-souris (Institut allemand Max Planck d'ornithologie). Au moins dans le cas des mouches domestiques, menu préféré d'une colonie de chauves-souris du genre murin de Natterer perchées au plafond de l'étable.

Des études sur 13 nuits en 2001, 2005, 2006 et 2009, n'ont montré aucune attaque de chauve-souris sur une mouche marchant tout simplement au plafond, tandis que 59 attaques ont été enregistrées sur des mouches en train de s'accoupler.

«En moyenne, sur quatre années d'observation, 26% des mouches qui se livraient à la copulation ont été attaquées par les chauves-souris», selon les chercheurs. Le taux de réussite moyen des attaques était de 59% et dans deux cas seulement, l'une des mouches du couple pris pour cible est parvenue à s'échapper. «S'attaquer à des mouches en train de copuler offre aux chauves-souris une double portion», ont relevé les sagaces chercheurs.

Les chauves-souris n'ont pas été tentées par des couples de mouches mortes, présentées dans une position d'accouplement sur le plafond, conduisant les chercheurs à penser que les prédateurs étaient attirés par les sons émis par les mouches lors de la copulation et non par leur vue.

Cette hypothèse a été renforcée par le fait que les chauves-souris ont attaqué les haut-parleurs installés dans l'étable et émettant des sons enregistrés des ébats sexuels de mouches. (afp/Le Matin)

Créé: 24.07.2012, 15h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Madeleine von Schallen

24.07.2012, 18:30 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 0

Chez moi, le taux de réussite moyen de mes attaques à la tapette, si nécessaire, avoisine les 100%! Répondre



Buzz

Supplément partenaire