Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:29

Santé Une greffe dans le pénis pour surmonter l'impuissance

Une greffe de cellules souches dans le pénis pourrait remédier aux troubles sévères de l'érection.

Une greffe de cellules souches pourrait remédier aux troubles de l'érection.

Une greffe de cellules souches pourrait remédier aux troubles de l'érection. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des troubles sévères de l'érection affectent parfois des hommes qui ont été atteint d'un cancer de la prostate. Pour y remédier, les chercheurs envisagent une greffe de cellules souches dans le pénis. Ce sont là les premiers résultats encourageants d'une étude dévoilée ce jeudi.

«Douze patients souffrant de troubles sévères de l'érection après un cancer de la prostate ont reçu une greffe de cellules souches dans le pénis. Après six mois, des améliorations significatives de la qualité des rapports sexuels, de l'érection, de la rigidité du pénis et de la qualité de l'orgasme ont été rapportées par les patients», résume l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) dans un communiqué.

L'impuissance sexuelle reste une séquelle fréquente après l'ablation chirurgicale d'un cancer de la prostate, altérant sévèrement la qualité de vie et l'image de soi des hommes, commente l'Inserm, précisant qu'elle est «la conséquence de lésions des vaisseaux et des nerfs du pénis qui sont normalement accolés aux faces latérales de la prostate avant d'atteindre les formations érectiles».

Cellules de la moelle osseuse

L'essai clinique, conduit sous la direction du professeur René Yiou dans le service d'urologie de l'hôpital universitaire Henri-Mondor à Créteil, a donc été mené pour «réparer les lésions cellulaires péniennes».

Les chercheurs ont injecté dans le pénis des cellules souches prélevées dans la moelle osseuse des patients, de nombreuses études ayant déjà montré que la moelle osseuse contenait plusieurs types de cellules souches capables «de se transformer spontanément en cellules du même type que celles endommagées dans le pénis», explique l'Inserm.

Les patients présentaient des troubles de l'érection jugés irréversibles, le traitement médical maximal (dont du viagra aux doses maximales et utilisation d'une pompe à érection) restant inefficace après une durée moyenne de deux ans.

«La tolérance au traitement a été excellente et le principal effet secondaire rapporté était une douleur passagère au niveau du site de prélèvement de la moelle osseuse (région fessière)», indique l'Inserm.

Qualité de l'orgasme

Six mois après la greffe cellulaire, les chercheurs ont noté «une amélioration significative des principaux scores sexuels», avec un gain moyen du score évaluant la fonction érectile de plus de 10 points (17,4/30 à 6 mois versus 7,3/30 avant la greffe) sur une échelle allant de 0 à 30 (30 correspondant à la meilleure fonction érectile possible).

La satisfaction globale des rapports sexuels a été également améliorée de même que la qualité de l'orgasme et la rigidité du pénis lors des rapports. Au moins deux patients ont par ailleurs «décrit une réapparition d'érections normales comme avant la prostatectomie radicale sans prise de médicament». Enfin, l'amélioration des scores sexuels s'est maintenue un an après la greffe.

«Si les résultats de cette étude sont confirmés par d'autres essais cliniques contrôlés, les indications de la thérapie cellulaire pourraient s'élargir aux autres formes de troubles de l'érection moins sévères ou résultant de maladies générales comme le diabète ou autres maladies vasculaires», a fait valoir le Pr René Yiou. Ces résultats sont publiés dans la revue European Urology.

(afp/nxp)

(Créé: 28.01.2016, 14h42)

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.