ACCUEIL 23.7.2014 Mis à jour à 22h48

Une molécule-miracle cachée dans le lait

Santé

Des chercheurs de l'EPFL ont identifié une molécule «étonnante» présente dans le lait notamment, qui aurait des effets extraordinairement bénéfiques sur la santé, prévenant entre autres l'obésité et le diabète.

Mis à jour le 05.06.2012
Actuellement, il est impossible de mesurer la concentration de cette molécule dans le lait, donc on ignore combien il faut en boire pour observer ses effets.

Actuellement, il est impossible de mesurer la concentration de cette molécule dans le lait, donc on ignore combien il faut en boire pour observer ses effets.
Image: Keystone

Partager & Commenter

Cette molécule miracle s'appelle nicotinamide riboside (NR), a annoncé mardi l'Ecole polytechnique fédérale (EPFL). Et, contrairement à sa «cousine», l'acide nicotinique ou niacine, elle n'a pas d'effets secondaires.

L'équipe de chercheurs de l'EPFL dirigée par le professeur Johan Auwerx, décrit dans un article publié mardi dans le journal Cell Metabolism une série d'expériences avec la nicotinamide riboside, une molécule peu étudiée bien que déjà connue pour son influence indirecte sur l'activité des mitochondries, les générateurs d'énergie des cellules.

Les chercheurs de l'EPFL ont travaillé avec leurs collègues d'une université de New York City. Obtenir la molécule fut le premier défi à relever. Elle est en effet difficile à synthétiser. Les chercheurs ont ensuite mesuré ses effets in vivo sur des souris. Ils ont été impressionnés par les résultats, la molécule jouant un rôle bénéfique dans plusieurs domaines.

Elle prévient l'obésité. Les souris soumises à un régime très riche en graisses ont pris beaucoup moins de poids (60% de moins) que les souris qui ont mangé les mêmes aliments, mais sans prendre de nicotamide riboside. De plus, aucune de ces dernières souris ne montrait des signes de diabète, contrairement à celles qui n'avaient pas reçu la molécule.

Nombreux effets bénéfiques

La NR accroît la performance musculaire. Les souris qui avaient pris des aliments contenant la NR sur une période de 10 jours développaient une meilleure endurance que les autres. Elles étaient en meilleure forme, ce qui a été confirmé par l'observation de leurs fibres musculaires au microscope.

La NR améliore la dépense d'énergie. Après huit semaines de régime normal complémenté par de la NR, les souris montraient une meilleure résistance dans un environnement à air-conditionné.

Les scientifiques ont émis l'hypothèse que ces effets résultent d'une amélioration de la fonction mitochondriale. En poursuivant les recherches, ils ont pu montrer que la NR stimulait indirectement l'activité des enzymes sirtuines. Celles-ci améliorent les fonctions métaboliques associées à la mitochondrie, comme la combustion des lipides et le potentiel d'oxydation cellulaire.

Certains effets du vieillissement sont également contrecarrés lors d'une amélioration de la fonction mitochondriale. De nombreuses fonctions de l'organisme ralentissent lorsque l'activité mitochondriale décline. Les chercheurs pensent qu'en stimulant les mitochondries avec la NR, il serait possible d'améliorer l'état de santé et même d'augmenter la longévité.

Des essais effectués sur des nématodes semblent soutenir cette hypothèse. La substance agit sur un large spectre du vivant, des levures aux vers jusqu'aux mammifères, a expliqué Carlos Cantò, un des auteurs de l'article.

Pas d'effets secondaires

Mais la «vitamine cachée» présente d'autres avantages encore. Comme elle se trouve naturellement dans de nombreux aliments, le public acceptera plus facilement de l'utiliser. «Malgré nos efforts, nous n'avons pas été capables de détecter des effets secondaires», a déclaré Carlos Cantò. Même en décuplant la dose nécessaire, aucune réaction n'a été décelée.

La NR possède donc un avantage certain sur sa «cousine», la niacine qui est tout aussi efficace, mais a des effets secondaires. La NR a été détectée dans le lait, mais elle se trouve probablement dans d'autres aliments communs.

Actuellement, il est impossible de mesurer sa concentration dans le lait, donc on ignore combien il faut en boire pour observer ses effets. (AP/Newsnet)

Créé: 05.06.2012, 18h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne