ACCUEIL 26.11.2014 Mis à jour à 14h31

Curiosity ouvre une nouvelle ère d'exploration de Mars

Robot de la NASA

Le robot Curiosity a atterri comme prévu lundi peu après 7h31, ont annoncé les équipes de la NASA. Le président américain Barack Obama a qualifié cet atterrissage d'un «exploit technologique sans précédent».

Mis à jour le 06.08.2012 13 Commentaires

1/41 Une image de Mars envoyée par Curiosity après son atterrissage. (Août 2012)
Image: Reuters

   

Vidéo



Live video from your iPhone using Ustream

Liens

Articles en relation

Partager & Commenter

Le robot s’est posé à 7h32 (heure suisse) lundi. «Le contact (avec le sol) est confirmé», a annoncé un membre de le mission de contrôle, au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena (Californie), à l’est de Los Angeles.

Les membres de la mission de contrôle ont explosé de joie à l’annonce de l’atterrissage du robot, au terme d’une descente de sept minutes extrêmement délicate, qui semble s’être déroulée exactement selon le plan prévu.

Un exploit historique

Le président américain Barack Obama a immédiatement salué dans un communiqué l’atterrissage de Curiosity, «le plus perfectionné des laboratoires mobiles à se poser sur une autre planète», comme «un exploit technologique sans précédent qui restera comme un jalon de fierté nationale à l’avenir.»

Les Etats-Unis ont «fait l’histoire» avec cet exploit, a-t-il ajouté. Peu avant 7h30 (22h30 dimanche soir en Californie), la mission de contrôle avait annoncé avoir reçu un premier signal du robot, juste avant son entrée dans l’atmosphère de la planète rouge, avant de confirmer qu’il avait déployé correctement son parachute - deux signes extrêmement encourageants.

Juste après l’atterrissage du robot, entre les rires et les applaudissements, un des responsables de la mission a distribué des barres chocolatées Mars à ses équipes, dont les membres s’embrassaient et se félicitaient les uns les autres.

Déjà deux images

Le soulagement a été suivi d’une seconde explosion de joie lorsque le robot a envoyé une première photo d’une de ses roue posée dans le cratère de Gale, puis une seconde immédiatement après, d’une étonnante clarté, de son ombre portée sur la terre martienne, juste après son atterrissage.

Charles Bolden, l’administrateur de la Nasa a estimé que c’était «un grand jour pour la nation (américaine), un grand jour pour tous nos partenaires qui ont (du matériel) sur Curiosity et un grand jour pour le peuple américain.»

La joie d'une mission réussie

Le conseiller scientifique du président Obama, John Holdren, interrogé sur par le canal de TV interne de la Nasa, a affirmé pour sa part que l’arrivée de Curiosity sur Mars - une mission d’un coût de 2,5 milliards de dollars - constituait «un énorme pas en avant dans l’exploration des planètes».

«Personne n’avait fait quelque chose comme cela. Nous sommes de fait le seul pays à avoir fait atterrir (des robots) sur une autre planète», a-t-il ajouté. Curiosity - si tout continue à se passer comme prévu - s’ajoute en effet à la liste des missions martiennes américaines réussies, après Viking 1 et 2 (1976), Pathfinder (1997) Mars Exploration Rovers (2004) ou Phoenix (2008).

Débordants de joie, les employés ayant travaillé sur la mission, vêtus de d’un polo bleu avec la date du 5 août brodée sur le coeur, ont fait irruption dans la salle où les responsables de la mission allaient tenir leur première conférence de presse, en brandissant des petits drapeaux américains, semant une joyeuse pagaille pendant plusieurs minutes.

Une tâche ardue

Adam Seltnzer, responsable de la phase de l’atterrissage, est apparu en larmes et a remercié «les polos bleus»: «Je serai satisfait si cela reste comme la meilleure chose que j’ai faite dans ma vie», a-t-il dit lors d’une conférence de presse aux accents résolument patriotiques.

La tâche qui attend maintenant ce robot de 900 kg, de la taille d’une voiture et à la vague allure de cyclope - avec le large objectif de l’une de ses 17 caméras monté sur un mât à deux mètres du sol - est colossale.

Alimenté par un générateur nucléaire, il tentera de découvrir si l’environnement martien a pu être propice au développement de la vie.

«Curiosity va étudier les roches» qui l’entourent, a expliqué Dr Randii Wessen, ingénieur sur la mission. «Il pourra les évaluer de loin, avec son laser, il pourra aussi prendre des roches et étudier leur composition, et nous avons une foreuse qui pourra creuser dans la roche et l’apporter dans le laboratoire de bord» du robot, a-t-il poursuivi.

«C’est vraiment un pas de géant dans l’éventail de possibilités qu’on a pu avoir à ce jour sur Mars. C’est énorme», a-t-il ajouté.

Avant de prendre la route, Curiosity va néanmoins vérifier avec ses concepteurs terriens que tout ses appareils sont en ordre de marche - un processus qui prendra plusieurs jours, voire semaines. (afp/Newsnet)

Créé: 06.08.2012, 10h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

Tarik Khalla

06.08.2012, 08:05 Heures
Signaler un abus 13 Recommandation 0

grande réussite du génie humain, félicitations pour cette grande réalisation et aussi cette coopération fructueuse Répondre


Pierre-André Haldi

06.08.2012, 10:19 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 0

Fantastique exploit compte tenu de la masse du robot et de la complexité du processus choisi pour l'atterrissage. On attend la suite avec la plus grande "curiosité"! A noter pour les intéressés que la branche suisse de la "Mars Society" organise une conférence sur la recherche de la vie sur Mars à Berne, le 10 septembre 2012. On y parlera bien sûr des premiers résultats de la mission "Curiosity". Répondre



Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!