ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 07h09

Le robot Curiosity en route pour Mars

Nasa

A trois jours de son arrivée très attendue sur Mars, le robot américain Curiosity est «parfaitement» conforme à son plan de vol et le vaisseau qui le transporte vers la planète rouge «réagit tout à fait normalement».

Mis à jour le 03.08.2012

1/19 Curiosity est en approche finale de Mars où il doit se poser tôt lundi pour une mission scientifique clé.
Image: Keystone

Le site du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa

   

Liens

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«Nous sommes sur la bonne voie, le vaisseau réagit tout à fait normalement, nous ne constatons aucune anomalie (...). Nous sommes donc parfaitement prêts à trois jours» de l’arrivée de Curiosity sur Mars, a déclaré Pete Theisinger, responsable du projet Mars Exploration Rover (MER), à Pasadena (Californie).

Lancé le 26 novembre 2011 de Cap Canaveral en Floride (sud-est), Curiosity, l’engin d’exploration à six roues le plus gros (900 kg) et le plus perfectionné jamais envoyé sur une autre planète, doit toucher le sol martien à 7h31 dans le cratère de Gale, près du mont Sharp (5000 mètres d’altitude), après avoir parcouru 570 millions de kilomètres.

Il aura pour mission de déterminer si l’environnement martien a été propice à la vie dans le passé.

Le cratère de Gale est l’un des sites de plus basse altitude sur Mars, et les scientifiques pensent qu’il était le point de convergence de plusieurs rivières ayant coulé par le passé dans les montagnes environnantes.

Une ère nouvelle

«Quand nous nous poserons, nous débuterons une ère entièrement nouvelle d’exploration de la surface d’une autre planète», a indiqué John Grotzinger, responsable scientifique à l’Institut de Technologie de Californie à Pasadena.

Qualifiant Mars, la plus proche voisine de la Terre, de «planète cousine», John Grotzinger a ajouté qu’il comptait sur Curiosity pour répondre à de nombreuses questions, notamment la raison pour laquelle Mars s’est asséchée.

«Nous avons de chouettes (découvertes de) géologie qui nous attendent», a-t-il dit. Se poser sur la planète rouge représente cependant un véritable défi pour Curiosity, trop lourd pour être amorti par des sacs d’air.

Pendant les sept dernières minutes de son voyage, le vaisseau devra décélérer de façon vertigineuse, avant l’ouverture d’un parachute supersonique et la mise en marche de rétrofusées, qui permettront de stabiliser le vaisseau alors qu’une grue déposera Curiosity sur le sol martien avec des câbles en nylon.

(afp/Newsnet)

Créé: 03.08.2012, 17h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!