ACCUEIL 31.7.2014 Mis à jour à 01h56

Des secousses magnétiques pour stimuler le cerveau après une attaque

Recherche

Les victimes d'attaques cérébrales ont souvent des troubles de la perception. Ces problèmes peuvent être réduits à long terme si le cerveau est stimulé de l'extérieur par des impulsions magnétiques.

Mis à jour le 16.08.2012 1 Commentaire
La stimulation du cerveau a amélioré à long terme la perception de 24 patients entre 32 et 76 ans.

La stimulation du cerveau a amélioré à long terme la perception de 24 patients entre 32 et 76 ans.
Image: Keystone

Partager & Commenter

Après des attaques cérébrales, les patients se comportent souvent bizarrement: ils finissent seulement le côté droit de leur assiette, se heurtent à des objets situés dans la moitié gauche d'une pièce ou ne réalisent plus que leur jambe gauche leur appartient. Ces troubles appelés «Spatial Neglect» sont un grand handicap dans leur quotidien.

Ils sont dus à une suractivité de la moitié de leur cerveau qui n'a pas été touchée par l'attaque. Des chercheurs de l'Hôpital de l'Ile à Berne et de l'Hôpital cantonal de Lucerne ont tenté de ralentir cette activité via une stimulation magnétique non invasive à travers le crâne, écrit jeudi l'Hôpital de l'Ile.

Traitement de dépressions

Ils ont posé sur la tête des patients une bobine qui émet des impulsions magnétiques très rapprochées. Celles-ci activent ou entravent les régions du cerveau situées au-dessous. Cette méthode permet non seulement de susciter des mouvements ou des perceptions, elle est aussi testée pour traiter des dépressions lors desquelles certaines régions du cerveau ne sont pas assez actives.

La stimulation du cerveau a amélioré à long terme la perception de 24 patients entre 32 et 76 ans, écrivent les chercheurs dans la revue scientifique «Brain». Les personnes concernées ont réussi à mieux percevoir la moitié gauche de la pièce, à réaliser des tâches quotidiennes et ont obtenu de meilleurs résultats lors de tests neuropsychologiques.

Effet sur trois semaines

L'effet a même duré durant trois semaines, ce que les médecins qualifient de «remarquable». Durant deux jours, chaque patient a suivi huit heures de thérapie avec des stimulations magnétiques. D'autres, qui ont reçu une faible stimulation ou aucune stimulation, ont moins bien réussi les tests neuropsychologiques.

«Ces résultats montrent que la stimulation magnétique est une thérapie complémentaire utile pour la rééducation lors de Neglect», écrivent les chercheurs bernois et lucernois. Cette méthode aide les patients à retrouver un comportement quotidien normal et à regagner leur indépendance.

(ats/Newsnet)

Créé: 16.08.2012, 19h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

chantal borel

20.08.2012, 10:44 Heures
Signaler un abus

Bonjour:J'admire les constants progrès dans le domaine de la médecine, auprès de la vaste panoplie de toutes ses branchesJe souhaite que ce traitement apportera un très grand soulagement aux malades, et surtout que ceci pourra être appliqué sur des personnes qui ont eu des AVC.Chantal Borel Répondre