Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 18:31

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

9 Commentaires

Mais qui a laissé la porte ouverte ?


Ouaip... ils ne faisaient pas dans "l'obsolescence programée" dans les années 70


Je trouve ça trop génial de la technologie des années 70 qui fonctionne toujours !! Go voyager go ;)


C'est beau une expérience qui dure - et Voyager 1 fonctionne depuis trente ans avec un générateur électrique nucléaire. Mais ça par les temps qui courent il ne faut pas trop le rappeler...


Plus precisément un "Générateur thermoélectrique à radioisotope" voir http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9rateur_thermo%C3%A9lectrique_%C3%A0_radioisotope. Ce qui n'a rien à voir avec la technologie d'une centrale nucléaire, contrairement à ce que pourrait laisser entendre le commentaire précédent.

6 Recommandation 0 Signaler un abus

Heu perso je préfère un réacteur qui pète à 17 milliards de Km d'ici que genre en France hein :p

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Voyager 1 avait pour but d'étudier Jupiter et Saturne. Et non pas les planètes hors du système solaire comme écrit dans votre article... La NASA a laissé les sondes dériver car elles fonctionnaient plus longtemps que prévu.


Ils auraient du dire "les planètes extérieures du système solaire" et non "au système solaire" car il est vrai que cela porte à confusion. Je crois que c'est probablement plus une faute de retranscription d'un ou d'une stagiaire depuis l'anglais très probalement.

Signaler un abus

La phrase reprise par l'Agence France Presse était "Voyager 1 and its identical sister ship, Voyager 2, also launched in 1977, between them explored all of the solar system's outer planets of Jupiter, Saturn, Uranus and Neptune in the 1980s.". De là à demander à des français de comprendre l'anglais... google translate fait beaucoup d'erreurs ;-)

4 Recommandation 0 Signaler un abus


Retour à l'article