Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:55

Technologies Le wi-fi, nouvel outil d’insulte entre voisins

«Arrête de claquer la porte», «On vous entend baiser»: les propriétaires de wi-fi donnent des noms explicites à leur réseau afin d’interpeller ou agresser leurs voisins.

Les noms de réseau sont un moyen à la mode pour faire passer un message à ses voisins... et pourquoi pas y répondre.

Les noms de réseau sont un moyen à la mode pour faire passer un message à ses voisins... et pourquoi pas y répondre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Oubliez les billets dans la cage d’escalier ou les coups de balais au plafond pour communiquer ou vous plaindre de vos voisins. A l’heure de l’internet sans fil, les messages se passent désormais par wi-fi interposé, comme le fait remarquer la BBC.

Les propriétaires de wi-fi n’hésitent plus à donner des noms explicites à leur réseau domestique afin d’interpeller leurs voisines. Même à faible puissance, le signal passe dans les appartements alentours. Le message apparaît sur l’ordinateur ou la tablette du voisin dans la liste des réseaux à proximité.

La source de plaintes numéro 1 entre voisins est le bruit. La société OpenSignalMaps, qui enregistre des noms de réseaux wi-fi dans le monde entier a relevé en nombre des «Arrête de claquer la porte», «Enlève tes talons», «Arrête de courir» ou encore «Tais-toi». «On vous entend baiser» apparaît aussi de manière récurrente.

Vol et piratage

Deuxième source de plainte via wi-fi: le piratage ou le squattage de connexion. Ces tensions entre voisins s’expriment par des noms de réseau tels que «Ne vole pas ma bande passante», ou le très biblique «Tu ne convoiteras pas le wi-fi de ton prochain», avec un jeu de mots, en anglais, sur wife (épouse).

Ces noms de réseau sont «l’équivalent digital» des post-it sur le frigidaire, estime l’expert en nouvelles technologies Tom Chatfield, cité par la BBC.

Mais gare aux dérapages. En début d’année, la police du New Jersey a ouvert une enquête contre le propriétaire d’un réseau au nom raciste. (nxp)

(Créé: 24.10.2012, 16h21)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.