ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 13h13

Un pas de plus vers la téléportation quantique

Physique

Téléporter des personnes comme dans «Star Trek» n'est pas pour demain, mais des chercheurs zurichois sont parvenus à téléporter de l'information d'un point A à un point B. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature.

Mis à jour le 14.08.2013
Un homme passe devant un écran de téléportation lors de la nouvelle exposition scientifique. Photo d'illustration.

Un homme passe devant un écran de téléportation lors de la nouvelle exposition scientifique. Photo d'illustration.
Image: AFP

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les physiciens ont utilisé pour la première fois un corps solide, une puce quantique semblable à une puce d'ordinateur. Ils ont envoyé l'information d'un angle de la puce à l'angle opposé, sur une distance de six millimètres, cela sans qu'aucune particule physique ne parcoure ce chemin.

Comme l'explique le responsable de l'étude, Andreas Wallraff, de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), «l'information ne voyage pas du point A au point B. Elle apparaît au point B et disparaît du point A lorsqu'on la lit au point B».

Habituellement, dans les télécommunications, l'information est transmise via des impulsions électromagnétiques. Dans la téléportation quantique, seule l'information est transportée, poursuit le spécialiste, cité mercredi dans un communiqué de l'EPFZ.

Cela est possible parce que les unités émettrice et réceptrice sont en état d'intrication quantique et présentent les mêmes propriétés, même à distance, formant un système unique. La nouveauté de l'expérience zurichoise réside dans le fait que les chercheurs ont utilisé pour la première fois un système composé de circuits électroniques supraconducteurs.

Ordinateur quantique

«C'est intéressant parce que de tels circuits sont des éléments importants des futurs ordinateurs quantiques», précise M. Wallraff. De plus, ce système est nettement plus rapide que la plupart des systèmes actuels de téléportation. Il est capable de transmettre 10«000 Qubits (Quantum Bits) par seconde. L'avantage des Qubits par rapport aux Bits des technologies d'information et de communication actuelles réside dans la densité d'information beaucoup plus élevée.

Dans le même numéro de «Nature», des scientifiques japonais présentent une méthode plus efficace de téléportation quantique de particules de lumière. Ces deux expériences - malgré certaines limitations - nous rapprochent de la communication quantique, écrit Timothy Ralph, de l'Université du Queensland (Australie), dans un commentaire publié par la revue scientifique.

Les scientifiques zurichois vont maintenant tenter d'augmenter la distance entre les deux unités intriquées de leur système, voire d'utiliser deux puces séparées. A long terme, ils entendent examiner si la téléportation par circuits électroniques fonctionne également sur de grandes distances, comme c'est déjà le cas pour les systèmes optiques.

Etat non-local

En mécanique quantique, deux objets sont dits «intriqués» quand leur état présente des corrélations dans leurs propriétés physiques même s'ils sont séparés spatialement. Ils doivent dès lors être considérés comme un système unique et ce comportement est qualifié de «non-local».

Les calculs, la communication et la cryptographie quantiques font souvent appel à l'intrication. A l'Université de Genève, le groupe de physique appliquée du Pr Nicolas Gisin travaille depuis des années sur ces questions: après avoir intriqué deux photons, il est parvenu en 2011 à intriquer un photon et un cristal, puis l'an dernier pour la première fois deux cristaux visibles à l'oeil nu. (ats/Newsnet)

Créé: 14.08.2013, 19h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment