Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

Alarmant Il y a près de 27 millions d’esclaves dans le monde

Ce chiffre émane d’un rapport des USA sur le trafic d’êtres humains. Parmi les 17 pays les moins bien notés, se trouvent l’Algérie, la République démocratique du Congo, la Libye, la Corée du Nord et l’Arabie saoudite.

Les victimes de l’esclavage sont des hommes, des femmes et des enfants dont l’histoire rappelle de quels traitements inhumains nous sommes capables, a dit Hillary Clinton.

Les victimes de l’esclavage sont des hommes, des femmes et des enfants dont l’histoire rappelle de quels traitements inhumains nous sommes capables, a dit Hillary Clinton. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Près de 27 millions de personnes seraient réduites en esclavage dans le monde, affirme un rapport annuel des Etats-Unis sur le trafic d’êtres humains. Des 185 pays étudiés, seuls 33 se conforment aux textes existants au niveau international instaurés pour mettre au fin au trafic d’êtres humains, telle que la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Des progrès dans la lutte contre ce «fléau» ont toutefois été accomplis, grâce notamment aux poursuites engagées contre les trafiquants par un nombre croissant de gouvernements, relève ce rapport publié mardi.

La Syrie, elle, a fait son entrée sur la liste noire des pays accusés de trafic d’êtres humains, car «le gouvernement syrien n’applique pas les mesures destinées à éliminer le trafic (d’êtres humains) et ne fait aucun effort en ce sens», explique le rapport américain.

L’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis en 1865 «et dans d’autres pays n’a malheureusement pas signifié la fin de l’esclavage» dans son ensemble, a estimé la secrétaire d’Etat Hillary Clinton: «On estime aujourd’hui à 27 millions le nombre de personnes victimes d’esclavage à travers le monde».

Esclaves modernes

«En dépit de l’adoption de traités et de lois qui interdisent l’esclavage, les faits montrent que nombre d’hommes, de femmes et d’enfants vivent en esclaves des temps modernes en raison du fléau qu’est le trafic d’êtres humains», a souligné la secrétaire d’Etat: «Les victimes de l’esclavage moderne sont des hommes et des femmes, des fillettes et des garçons dont l’histoire nous rappelle de quels traitements inhumains nous sommes capables».

Le 1er juin, l’Organisation internationale du travail (OIT) avait annoncé que près de 20,9 millions de personnes, dont près d’un quart ont moins de 18 ans, sont en situation de travail forcé dans le monde, occupant des postes qui leur ont été imposés par la contrainte ou la tromperie. (ats/afp/nxp)

(Créé: 20.06.2012, 06h48)


Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Societe