Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:44

Étude Consommer des légumes pour réduire les émissions de CO2

Plus la part de produits d’origine végétale par rapport à celle des produits d’origine animale est importante, mieux s’en porte le climat.

Un «accro aux protéines» génère quelque 2350 kg de CO2. En comparaison, un végétalien, qui ne se nourrit que de protéines végétales, émet deux fois moins de CO2.

Un «accro aux protéines» génère quelque 2350 kg de CO2. En comparaison, un végétalien, qui ne se nourrit que de protéines végétales, émet deux fois moins de CO2. Image: fotolia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le WWF a chargé ESU-services, cabinet spécialisé dans les écobilans, d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre de sept régimes alimentaires différents. Les résultats sont sans appel: Plus la part de produits d’origine végétale par rapport à celle des produits d’origine animale est importante, mieux s’en porte le climat.

Ainsi, la consommation annuelle de viande, produits laitiers et œufs d’un «accro aux protéines» génère quelque 2350 kg de CO2, l’équivalent d’environ 11'700 km en voiture (selon l’Office fédéral de la statistique, chaque citoyen suisse parcourt chaque année environ 10'000 kilomètres en voiture). En comparaison, un végétalien, qui ne se nourrit que de protéines végétales, émet deux fois moins de CO2 (1124 kg, soit 5600 km en voiture).

Régime flexitarien
«Augmenter la part de plats végétariens dans son alimentation et ne plus consommer les produits laitiers et carnés qu’à titre exceptionnel est une attitude extrêmement bénéfique pour l’environnement», résume Christoph Meili, spécialiste des écobilans au WWF Suisse. C’est ce que montrent notamment les résultats du régime flexitarien, qui se conforme aux recommandations de la Société suisse de nutrition (pour les omnivores, manger de la viande deux ou trois fois par semaine est suffisant pour la santé) et ne rejette que 1495 kg de CO2. De fait, les produits d’origine animale sont responsables d’environ la moitié des émissions polluantes liées à l’alimentation.
«Beaucoup de Suisses sous-estiment l’impact environnemental des produits d’origine animale.» C’est également ce à quoi conclut le sondage représentatif réalisé par l’OFEV en 2015, qui montrait que les personnes interrogées considéraient à tort la réduction de la consommation de viande comme l’attitude la moins efficace pour limiter les émissions. «Si nous voulons réduire notre empreinte écologique, les consommateurs doivent absolument prendre conscience du lien entre alimentation et protection de l’environnement», insiste Christoph Meili. (Le Matin)

(Créé: 14.03.2016, 11h28)


Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.