Vendredi 28 avril 2017 | Dernière mise à jour 01:29

Santé Bilan mitigé sur la testostérone pour hommes âgés

Selon plusieurs études, il est difficile de savoir si les bienfaits de cette hormone l'emportent sur les risques cardiovasculaires qu'elle fait courir.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quatre études cliniques sur des compléments de testostérone chez des hommes âgés ont montré des résultats contrastés. Elles ne permettent pas de déterminer si les bienfaits de cette hormone mâle controversée l'emportent sur les risques cardiovasculaires qu'elle fait courir.

L'agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) avait renforcé en 2015 sa mise en garde contre les dangers cardiaques accrus avec de tels traitements. Les quatre essais cliniques ont évalué les effets de la testostérone, administrée sous forme de gel, chez des hommes de plus de 65 ans.

Les résultats, publiés mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), sont basés sur 788 participants dont les taux de testostérone étaient inférieurs à la normale, suivis dans douze sites aux Etats-Unis pendant un an.

Globalement, les chercheurs ont constaté une amélioration de la densité osseuse et de la santé des os chez les hommes traités avec du gel de testostérone.

Plaques en hausse

Chez les sujets souffrant d'une anémie inexpliquée, la testostérone a amélioré leur teneur sanguine en fer. Mais les compléments d'hormones n'ont pas permis d'amélioration des problèmes de mémoire ou de cognition.

Surtout, les chercheurs ont observé des signes inquiétants d'accroissement de problèmes cardiovasculaires avec une augmentation de 20% des plaques dans les artères.

Pris ensemble, ces résultats «ne changent pas matériellement l'équilibre défavorable entre la sûreté et les bienfaits d'un traitement de testostérone» pour les hommes âgés, conclut le Dr David Handelsman de l'université de Sydney en Australie, dans un éditorial également publié dans le JAMA.

«Des taux trop bas de testostérone résultant de l'obésité» et d'autres problèmes de santé liés au vieillissement «sont mieux traités par des mesures visant à modifier le mode de vie», ajoute-t-il, se prononçant aussi sur des mises en garde plus fermes quant aux risques cardiovasculaires sur les boîtes de compléments de testostérone. (ats/nxp)

Créé: 22.02.2017, 05h20


Sondage

Lisez-vous des livres?





Sondage

Conservez-vous le Cenovis au réfrigérateur?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.