ACCUEIL 17.4.2014 Mis à jour à 13h35

Une ministre huée à cause de sa robe

France

Des hommes de l'Assemblée nationale ont vivement réagi mardi à la robe de la ministre Cécile Duflot. Une tenue jugée visiblement peu protocolaire. Qu'en pensent nos députées?

Par Sandrine Perroud. Mis à jour le 18.07.2012 28 Commentaires


La robe bleue et blanche de Cécile Duflot. (Image: AFP )

Partager & Commenter

Lorsque la jeune ministre de l'Egalité des territoires Cécile Duflot descend les marches du Palais-Bourbon hier vêtue d'une robe, une vive clameur masculine retentit dans la salle. Reproches? Sifflements viriles d'admiration?

Ces réactions, que le Huffington Post impute à des élus UMP, a tendu la ministre qui a débuté son intervention ainsi: «Mesdames et messieurs les députés, mais surtout messieurs visiblement...». Le président de l'Assemblée nationale est aussi intervenu pour calmer le jeu.

Cet épisode a un précédent: Cécile Duflot avait déjà été critiquée pour avoir porté un jean lors de son premier conseil des ministres, le 17 mai dernier.

Ce vêtement avait outré les ex-ministres UMP Valérie Pécresse, parlant sur Twitter de manque de respect envers les institutions de la République, et Nadine Morano, pour qui «il faut faire la différence entre la dilettante du week-end et la tenue du Conseil des ministres».

Sur un autre front, l'éventuelle candidature de Rachida Dati à la tête de l'UMP a fait hurler son camarade de parti Bernard Debré, qui a affirmé devant la presse:«Je ne suis pas sûr que Vuitton ou Dior ait sa place à ce niveau là».

Commentaires positifs

A Berne, l'événement survenu au Palais-Bourbon étonne: «Je ne comprends vraiment pas cette réaction. Je porte régulièrement des robes et cela me vaut plutôt des commentaires positifs. Si des femmes doivent s'habiller en hommes pour faire de la politique, c'est un problème», observe Adèle Thorens, conseillère nationale et vice-présidente des Verts.

Dans la chambre du peuple, chaque élu choisit librement sa tenue: «Personnellement, je m'habille de manière élégante, car j'estime être en fonction, précise Adèle Thorens. Je ne porterai donc jamais de robe de plage. Je ne porte pas de jean non plus, mais d'autres le font, et cela ne pose pas de problème.»

Au Conseil des Etats, le protocole paraît plus strict. La cravate est ainsi obligatoire chez les hommes. Aucune règle ne régit toutefois la tenue des femmes. Une lacune qu'explique aisément Géraldine Savary, conseillère aux Etats socialiste: «Les femmes sont encore trop peu nombreuses pour qu'il existe des règles vestimentaires les concernant.»

Un code implicite

La politicienne explique qu'il existe par contre un code implicite:« On ne voit ni épaules ni bras nus au Conseil des Etats, mais plutôt de l'élégance et de la sobriété». Lorsqu'elle porte une robe, Géraldine Savary ajoutera donc un petit veston sur ses épaules. Les chambres de travail et les commissions sont par contre beaucoup plus détendues.

De manière générale, les deux politiciennes assurent que les touches de féminité sont plutôt appréciées dans leur fonction politique. Mais avec mesure et bon dosage: «Il ne faut pas être agressif avec sa féminité», insiste Géraldine Savary, le risque étant d'y être réduite par les médias.

La socialiste observe toutefois que les nouvelles élues affichent plus de détente dans leurs tenues vestimentaires. Et qu'elle-même, avec le temps, s'autorise plus de choses qu'à ses débuts en politique. Un point positif qui change «des politiciennes qui devaient se cacher sous des cols roulés».

Pour Géraldine Savary, le look moderne de Doris Leuthard, «ses jupes, ses bijoux fantaisie» auraient ouvert une brèche, et montré que l'on peut être politicienne, féminine et sophistiquée. Une alliance qui ne semble pas encore être une évidence chez nos voisins.

«Pas de Vuitton et de Dior» à la tête de l'UMP, la réaction de Bernard Debré:


Nouveau tacle de Bernard Debré à Rachida Dati par LCP (Newsnet)

Créé: 18.07.2012, 13h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

28 Commentaires

Laurent G.

18.07.2012, 13:44 Heures
Signaler un abus 89 Recommandation 0

Mais sérieusement, qu'est-ce que cela peut bien faire la façon dont les gens sont habillé ??? On ne demande pas à nos politiciens de faire un défilé de mode mais plutôt de s'activer à ce pourquoi ils ont été élus... Répondre


Francine Kobel-Robert

18.07.2012, 13:33 Heures
Signaler un abus 55 Recommandation 0

Quand on a rien à dire on hue... Un peu de couleurs quant à moi me déplaît pas. La France subit la couleur marine depuis trop longtemps, un peu de fleurs bien colorées sur une jolie robe ne devrait pas choquer. Répondre



Sondage

Votre vie spirituelle vous porte à croire en...




Sondage

L'ourson 4 était menacé par son père: fallait-il que le zoo bernois l'euthanasie?



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne