Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 04:43

Moeurs Apparts à louer pour l'adultère

Un site alémanique propose des logements loués à l’heure par des particuliers et destinés uniquement aux relations extraconjugales. Le concept va arriver en Suisse romande.

Image: Corbis

Seriez-vous prêts à sous-louer votre appartement à un couple adultère?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tromper son conjoint hors des lits d’hôtels mais avec un maximum de confort, c’est possible. La dernière innovation dédiée aux maris et épouses infidèles, Seitensprungzimmer.ch, un site Internet basé à Ebikon (LU), propose depuis peu des chambres, même des appartements tout confort clés en main, à celles et ceux qui veulent tromper énormément. «La tendance va augmentant, révèle Erwin Anderhub, le patron du site. Nous avons actuellement une soixantaine de logements à disposition.»

Une affaire juteuse

Le mode de fonctionnement est simple. L’aspirant à l’adultère choisit son nid d’amour sur la liste imagée du site, entre ensuite en contact avec le locataire et paie cash la sous-location. «Les prix sont variables. Nous avons des appartements à 90 francs les 4 à 6 heures», ajoute l’homme d’affaires. Un appartement ainsi sous-loué rapporterait au détenteur du bail en moyenne entre 1000 et 1500 francs par mois, d’autres même beaucoup plus. «Le propriétaire croit que je vis dans l’appartement. Il ne sait pas ce qui se trame réellement ici», a confié l’un d’eux à Blick.

Seitensprungzimmer.ch perçoit un pourcentage reversé par les détenteurs des baux et offre ses services dans plusieurs cantons alémaniques. «Nous nous rapprochons de la Suisse romande, ajoute le manager. Nous avons eu récemment une proposition d’appartement dans le canton de Fribourg.»

C’est vrai. Plusieurs hôtels offrent depuis longtemps ce genre de prestations en Suisse romande, mais la location d’appartements n’en est qu’à ses débuts. Elle présente pourtant un avenir prometteur. «Nous avons recensé dernièrement au moins une dizaine de demandes allant dans ce sens, précise Christophe Leuenberger, codirecteur de Swissinfidelity.ch, un site de rencontre ciblé. Nous nous posons actuellement la question de savoir si nous n’allons pas développer ce concept avec des partenaires.»

Un marché en expansion

Si le marché de l’adultère innove tant, c’est que l’enjeu en vaut la chandelle. «Swissinfidelity compte aujourd’hui 25 000 membres, dont quelque 20 000 rien qu’en Suisse romande», ajoute Christophe Leuenberger. Et Swissinfidelity n’est pas seule à écumer le pays. Le site belge Between9and5.com lorgne aussi la Suisse francophone. Quant au spécialiste américain des rencontres extraconjugales, Gleeden.com, il compterait plus de 30 000 Romands en son sein. (Le Matin)

(Créé: 02.09.2014, 07h37)


Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.