ACCUEIL 1.10.2014 Mis à jour à 09h37

Fini les commentaires anonymes sur les articles

Presse sur le Net

Dès la fin juin, les titres romands de Tamedia - 24 Heures, Tribune de Genève et Le Matin - refuseront les pseudonymes pour commenter leurs articles en ligne.

Mis à jour le 22.05.2012 224 Commentaires
Les commentaires anonymes ne seront plus possibles désormais.

Les commentaires anonymes ne seront plus possibles désormais.
Image: ARCHIVES/AFP

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Afin d'éviter des dérapages trop fréquents sur la Toile, les titres romands de Tamedia refuseront désormais les pseudonymes pour commenter leurs articles en ligne.

«Nous avons essayé différentes mesures de contrôle, mais cela ne réglait pas le problème. En supprimant l'anonymat, nous allons permettre le débat dans le respect des gens et de la loi», a expliqué mardi Madeleine von Holzen, directrice adjointe des publications romandes de Tamedia, confirmant un article du Courrier.

Les internautes souhaitant réagir sous les articles en ligne devront signer leur texte de leur nom et prénom. «Nous vérifierons ces données. Nous allons demander aux intéressés de s'inscrire. Au besoin, nous retrouverons la personne. Nous lui téléphonerons si nous avons un doute ou un problème», a-t-elle précisé.

«Insultes trop fréquentes»

L'objectif est d'éviter des «dérapages constants» et des «insultes trop fréquentes», a ajouté Madeleine von Holzen. Ces contrôles devraient aussi permettre d'éviter les usurpations d'identité.

La mesure ne concerne pas 20 Minutes, qui dépend d'une entité de Tamedia Suisse. Ni les sites des journaux alémaniques de l'éditeur zurichois: «on voit beaucoup moins de dérapages en Suisse alémanique. Sur le TagesAnzeiger par exemple, la plupart des commentaires sont signés», a observé Madeleine von Holzen.

Créé: 22.05.2012, 17h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

224 Commentaires

bye bye

22.05.2012, 19:00 Heures
Signaler un abus 44 Recommandation 0

Digne de la Gestapo, le Matin! Allez salut, du coup je ne le lirai même plus! Répondre


La censure et le scandale des fiches de retour

22.05.2012, 18:03 Heures
Signaler un abus 41 Recommandation 0

Cette décision est dégueulasse! La cure est bien pire que le mal. Lorsque l'on vote, le vote est secret dans une cabine. Les gens ne veulent pas que leurs famille, voisins, collègues, patron connaissent leurs opinions. Socialement, il est par exemple mal vu par beaucoup de partager les vues de l'UDC. D'un point de vue professionnel un banquier prend des risques en critiquant le système, etc... Répondre



Sondage

Les Romands doivent-ils créer des caisses publiques cantonales?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne