ACCUEIL 2.8.2014 Mis à jour à 10h32

La plus grande party de Suisse en mal de sponsors

Street Parade

La Street Parade devrait confirmer ce prochain week-end à Zurich son statut de plus grande fête à ciel ouvert de Suisse. Mais même avec près d'un million de participants, elle n'attire plus les grands sponsors.

Par Marc-Henri Jobin. Mis à jour le 08.08.2012

1/23 La Street Parade s'est déroulée à Zurich le 11 août 2012 sous un soleil de plomb.
Image: Keystone

   

Articles en relation

Partager & Commenter

Chaque année, la Street Parade rassemble en moyenne 900'000 personnes sur les quais de Zurich. Son budget, de 1,7 million de francs, reste pourtant modeste, bien en deçà par exemple de celui du meeting d'athlétisme «Weltklasse Zürich», qui culmine à 9,0 millions de francs pour 26'000 spectateurs.

Contrairement à ce dernier ou au spectacle «Art on Ice» (6,5 millions pour 60'000 spectateurs), la Street Parade peine à attirer les grandes marques, relève le Tages-Anzeiger. Celles-ci ont figuré au nombre des sponsors principaux lors des premières éditions: aujourd'hui la manifestation ne peut compter que sur un seul et unique sponsor principal: «Medica», un laboratoire d'analyse zurichois, qui agit en fait en tant que mécène.

Même si d'autres sponsors plus petits restent fidèles d'année en année, il devient toujours plus difficile, dans ces conditions, de boucler le budget, qui à 65% doit être couvert par des entreprises. Interrogé, le responsable marketing évoque la concurrence des open airs, un calendrier défavorable et le durcissement de la situation économique. L'image de la Street Parade, ne serait en revanche pas en cause, précise Martin Schorno.

510'000 francs pour la ville

Pour s'en sortir, les organisateurs peuvent compter sur les DJ, «qui ne se font rembourser que leurs frais d'hôtel». Ils comptent aussi sur les ventes de boissons aux stands officiels, qui génèrent à elles seules 30% des recettes... par beau temps.

Les principaux postes du budget restent le personnel (425'000 francs) et les infrastructures (544'000 francs). A ces montants s'ajoutent les taxes et indemnités versées aux autorités (510'000 francs), notamment pour le nettoyage des sites. Depuis des années, les organisateurs demandent à la Ville de Zurich de réduire ses taxes, en vain.

La ville dit n'accorder de réductions qu'aux événements prioritaires: en font partie la traditionnelle fête du «Sechseläuten», qui réunit les corporations et la population autour du bonhomme hiver, les Fêtes de Zurich (Züri-Fäscht) ou, depuis récemment, l'émission de la télévision alémanique «SF bi de Lüt» (SF près des gens). (Newsnet)

Créé: 08.08.2012, 17h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Les jackpots des loteries vous font-ils rêver?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne