ACCUEIL 26.7.2014 Mis à jour à 02h02

Twitter obligé de fournir les données d'un manifestant

Microblogging

Le juge de la cour pénale de Manhattan a décidé que la loi lui permettait d'avoir accès aux «tweets» et autres données du manifestant, poursuivi pour des débordements dans le cadre d'un rassemblement.

Mis à jour le 03.07.2012 16 Commentaires

Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Un juge new-yorkais a ordonné lundi au site Internet Twitter de lui transmettre les données d'un de ses utilisateurs impliqué dans des manifestations du mouvement Occupy Wall Street.

L'affaire pourrait faire jurisprudence sur la liberté d'expression en ligne.

Le juge de la cour pénale de Manhattan a décidé que la loi lui permettait d'avoir accès aux «tweets» et autres données du manifestant, poursuivi pour des débordements dans le cadre d'un rassemblement sur le pont de Brooklyn à New York l'an dernier.

Les messages ne constituent pas des informations privées et ne sont donc pas soumis à la garantie constitutionnelle qui protège la vie privée, a estimé le magistrat.

«Si l'on poste un tweet, c'est comme si l'on crie à la fenêtre, l'objectif n'est pas de garder cela privé», a-t-il écrit dans une décision de onze pages.

Twitter réfléchit

«La constitution donne le droit de poster (des tweets), mais comme bon nombre de personnes l'ont appris à leurs dépens, il y a malgré tout des conséquences à ces opinions exprimées publiquement. Ce que vous exprimez en public appartient à tout le monde, ce que vous gardez pour vous, vous appartient», a-t-il ajouté.

Le site de microblogs a indiqué réfléchir aux actions qu'il allait éventuellement entreprendre dans les jours à venir.

«Les règles de fonctionnement de Twitter stipulent que les utilisateurs sont propriétaires des contenus qu'ils émettent. Nous défendons fermement nos utilisateurs et leurs droits», a assuré la société de San Francisco. (ats/Newsnet)

Créé: 03.07.2012, 10h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

16 Commentaires

Paul Martin

03.07.2012, 10:40 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Si les Tweets étaient biens publics, dans ce cas le juge peut les consulter comme n'importe qui. Si par contre l'utilisateur avait fait usage de la possibilité de restreindre leur diffusion, dans ce cas ils sont privés. Quant aux "autres données du manifestant" (sa liste de souscription, ses lecteurs, son mot de passe etc) ce sont des données privées ! Répondre


Yann Burmann

04.07.2012, 15:06 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Heureusement que vous êtes là, on avait pas compris le jeu de mot :) Répondre