ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 08h55

Cauchemar à Fribourg: la Suisse prend la porte

Coupe Davis

La paire Federer-Wawrinka s'est inclinée en quatre sets samedi au Forum de Fribourg face au duo américain Mardy Fish/Myke Bryan. La Suisse est éliminée dès le premier tour de la compétition.

Mis à jour le 11.02.2012 34 Commentaires

Le tirage de l'édition 2012 de la Coupe Davis avait fait naître les plus fous espoirs dans le camp suisse.

La déception est énorme pour Roger Federer et Stanislas Wawrinka, contraints de disputer un barrage après leur humiliant revers consommé dès le double au 1er tour face aux Etats-Unis.

Dos au mur après leur défaite de vendredi en simple, le Bâlois et le Vaudois n'ont pas obtenu le point de l'espoir, s'inclinant 4-6 6-3 6-3 6-3 face à un duo Mardy Fish/Mike Bryan bien plus solide. Les champions olympiques profitaient d'un début de match manqué par Mardy Fish pour signer le break dès le premier jeu et empocher le set initial. Ils n'allaient plus s'offrir la moindre opportunité à la relance par la suite !

Un huitième barrage consécutif

La Suisse devra donc disputer un huitième barrage consécutif du 14 au 16 septembre, alors que Swiss Tennis avait déjà réservé le Hallenstadion aux mêmes dates pour une éventuelle demi-finale...

Présent pour la première fois depuis 2004 dans un 1er tour, Roger Federer rêvait certainement d'une autre destinée dans cette campagne 2012 de Coupe Davis, même s'il n'a cessé d'affirmer qu'il ne connaissait ni le tableau, ni les dates précises des tours suivants.

Roger Federer a d'ailleurs vécu une bien triste première ce week-end. Le no 3 mondial n'avait jamais encore connu une défaite 3-0 dans ses vingt précédentes rencontres de Coupe Davis. Battu pour la première fois en simple depuis la demi-finale de l'édition 2003, il n'avait qui plus est jamais été battu tant le vendredi que le samedi jusqu'ici depuis ses débuts en 1999.

Un choix discutable

Le choix de la terre battue s'est finalement avéré tout sauf judicieux.

Roger Federer et Stanislas Wawrinka sont certes plus à l'aise que les Américains sur cette surface, mais ils n'y avaient également plus joué depuis la dernière édition de Roland-Garros. Le Vaudois n'est en outre pas franchement habité par une confiance à toute épreuve.

L'altitude de Fribourg a qui plus est favorisé John Isner, qui a profité de sa taille (2m06) pour armer des services aux rebonds encore plus gênants que d'ordinaire. Le no 2 américain a en outre plus de temps pour mettre son jeu en place que sur des surfaces rapides, sur lesquelles Roger Federer et Stanislas Wawrinka auraient également pu faire parler la poudre.

Roger Federer avait prévenu dès le début de la semaine que les faux rebonds du court fribourgeois pourraient l'empêcher de pratiquer un jeu offensif et de prendre la balle plus tôt.

Il a bu le calice jusqu'à la lie: à 30/30 dans le dernier jeu du double, un ultime faux rebond l'empêchait d'armer un passing de revers qui aurait pu relancer les affaires helvétiques. (si/Newsnet)

Créé: 11.02.2012, 14h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

34 Commentaires

Gary Vonlanthen

11.02.2012, 18:18 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Quant au coaching du transcendant et sympathique Séverin Lüthi, rien à dire... égale à lui-même. On dirait un poulpe à marée basse cherchant à comprendre comment reprendre le large en utilisant habilement le sac et le ressac des vagues.
Que Marc Rosset revienne, et très vite !
Répondre


jle 12

11.02.2012, 18:24 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Quel camouflet ! On aurait pu attendre de Federer et Wawrinka qu'ils nous redonnent un peu d'espoir...Las, ils ont continué sur leur lancée du vendredi. Un point positif à retenir, pas de retransmission TV le dimanche, donc pas de commentaires des deux rigolos de la TSR...Dupuis et Rosset ont réussi l'exploit de se mettre au niveau de l'équipe suisse de Coupe Davis, pathétique ! Répondre



  • Sports Center

Dépêches sports

Sondage

A votre avis, Roger Federer va-t-il redevenir numéro 1 mondial d'ici la fin de l'année?