Samedi 22 juillet 2017 | Dernière mise à jour 11:54

Sextape «Conditions non réunies» pour un retour de Benzema

Le ministre des Sports Patrick Kanner n'est pas «pour» un retour de l'attaquant du Real Madrid avec les Bleus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le ministre des Sports Patrick Kanner pense «qu'aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies» pour un retour de Karim Benzema en équipe de France, selon des propos accordés lundi à RTL.

«Je pense que lorsqu'on signe la charte de déontologie pour être membre de l'équipe de France on doit la respecter, et je pense qu'aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies en la matière pour M. Benzema», expose le ministre.

Mais Patrick Kanner ajoute aussi: «en même temps, je respecterai la position des sportifs et du président de la fédération (Noël Le Graët). Le sélectionneur veut s'attacher les services des meilleurs joueurs français, c'est sa position».

Le Graët a la main

Didier Deschamps, coach des Bleus, n'a pas caché dans L'Equipe ce week-end son envie de revoir Benzema en équipe de France: «Sur un plan sportif, j'ai envie d'avoir les meilleurs joueurs. Vous n'êtes pas attaquant du Real pendant cinq ans avec Mourinho, Ancelotti, Benitez ou Zidane comme ça. Tous les pays nous envient (Karim Benzema)».

La justice française a levé vendredi le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape lui interdisant de rencontrer Mathieu Valbuena, une «première étape» selon la Fédération (FFF) qui ouvre la voie au retour de l'attaquant star en équipe de France en vue de l'Euro-2016 (10 juin-10 juillet).

La balle est maintenant dans le camp de Le Graët, qui a toujours conditionné un éventuel retour chez les Bleus de leur leader d'attaque à une «évolution de sa situation judiciaire». C'est lui qui avait décrété le joueur «pas sélectionnable», malgré l'affection qu'il lui porte.

Benzema reste mis en examen. Blessé, la question de sa convocation ne se posera pas pour les deux matchs amicaux des Bleus fin mars.

(afp/nxp)

Créé: 14.03.2016, 14h20