ACCUEIL 23.7.2016 Mis à jour à 16h54

Galatasaray exclu des compétitions UEFA

Fair-play financier

Le club turc, qualifié en Ligue des champions cette saison puis reversé en Europa League, n'a pas respecté le retour à l'équilibre budgétaire promis pour la saison 2015-2016.

Mis à jour le 02.03.2016 2 Commentaires
Le club turc de Galatasaray est exclu de toutes compétitions européennes pour les deux prochaines saisons par l'UEFA.

Le club turc de Galatasaray est exclu de toutes compétitions européennes pour les deux prochaines saisons par l'UEFA.
Image: AFP

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le club turc de Galatasaray a été suspendu de toute compétition européenne pour une saison pour non-respect de certains des critères du fair-play financier. La sanction peut s'appliquer en 2016-2017 ou 2017-2018, a annoncé l'UEFA.

Si Galatasaray ne se qualifie pas au printemps pour une compétition européenne de l'édition 2016-2017, il purgera sa sanction en 2017-2018. Si Galatasaray se qualifie en mai, il sera privé de Ligue des champions ou d'Europa League, mais pourra y prétendre à nouveau pour 2017-2018.

Le club stambouliote, qualifié en Ligue des champions cette saison puis reversé en Europa League, n'a pas respecté le retour à l'équilibre budgétaire promis pour la saison 2015-2016, avait annoncé l'UEFA mi-janvier, avant de transmettre son dossier à la chambre de jugement de l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC). L'UEFA a également décidé d'encadrer sa masse salariale pour les deux prochaines années fiscales.

«Nous devons purger notre peine après avoir gagné le droit de disputer l'Europe. Nous allons continuer à économiser de l'argent», a réagi le secrétaire général du club Fatih Isbecer auprès de l'agence DHA. «Et un an plus tard nous devrons tenir prêt notre plan pour disputer la Ligue des champions 2017-2018 (réd: en cas de qualification européenne assurée deux années de suite). Il n'est pas nécessaire d'être trop pessimiste.»

Galatasaray, où évoluent notamment le champion du monde allemand Lukas Podolski, le finaliste du Mondial 2010 néerlandais Wesley Sneijder et le gardien de but de la sélection uruguayenne, Fernando Muslera, a terminé troisième du groupe C de l'édition en cours de la C1, derrière l'Atletico Madrid et le Benfica Lisbonne. Reversé en Europa League, il a été éliminé par la Lazio Rome en 16es de finale jeudi (1-1, 3-1). Son entraîneur Mustafa Denizli a en outre démissionné mardi après seulement trois mois sur le banc du club stambouliote.

Mi-janvier, l'UEFA avait annoncé que Hull City, le Panathinaïkos et le Sporting Lisbonne avaient respecté leurs obligations au titre du fair-play financier et ne faisaient plus l'objet de procédures, au contraire de Galatasaray. Le principe du fair-play financier est qu'un club ne peut pas dépenser plus qu'il ne gagne, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu'à l'exclusion des compétitions de l'UEFA.

(afp/nxp)

Créé: 02.03.2016, 15h16

2

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

2 Commentaires

Michel Colin

02.03.2016, 15:56 Heures

Alors retournons la question... Est-ce que c'est Fair Play de la part du PSG, avec leur budget de milliardaire ? Elle est de combien la dette des clubs espagnols ?... Répondre


Michel Favre

02.03.2016, 19:13 Heures

Mettront ils le meme dawa qu'après le mémorable Galatasaray - Xamax de 1986. A l'époque l'UEFA etait revenue sur sa décision. Répondre



Sondage

Après Wawrinka en 2012, qui aimeriez-vous voir porter le drapeau suisse aux Jeux olympiques à Rio?











Dépêches sports