ACCUEIL 28.6.2016 Mis à jour à 14h47

Murray répond à Djokovic

Tennis

En pleine polémique au sujet des propos sexistes du No 1 mondial à Indian Wells, le numéro 2 mondial a enfoncé le clou à Miami.

Par Célia Héron avec agences. Mis à jour le 23.03.2016 4 Commentaires
Andy Murray est favorable à une rétribution égale entre hommes et femmes.

Andy Murray est favorable à une rétribution égale entre hommes et femmes.
Image: AFP

Djokovic réitère ses excuses à Miami

Le N.1 mondial Novak Djokovic a assuré mercredi qu'il était favorable à l'égalité de dotations entre les circuits masculin et féminin, alors qu'il avait suggéré le contraire après sa victoire à Indian Wells dimanche.

«Je n'ai jamais eu de problème avec la question de l'égalité entre les sexes, dans le sport ou dans toute autre domaine de la vie», a déclaré le Serbe en marge du Masters 1000 de Miami.

«Nous méritons tous plus de la répartition des recettes des tournois (...) je suis désolé si j'ai blessé mes collègues du circuit féminin, j'ai le plus grand respect pour elles», a insisté «Djoko».

«Je n'avais pas l'intention de les blesser ou de faire des commentaires qui ont été perçues négativement, je ne fais aucune différence, je suis pour l'égalité dans le sport», a-t-il conclu.

Djokovic, 29 ans, a précisé qu'il avait envoyé des messages à Serena Williams et Andy Murray qui l'avait particulièrement critiqué après ses propos tenus dimanche.

Le vainqueur de l'Open d'Australie 2016 a admis qu'il avait été «surpris par l'ampleur des réactions à cette histoire lors des derniers jours».

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'édition 2016 du tournoi d'Indian Wells aura été marquée par les remarques sexistes de son (ex-)directeur Raymond Moore, suivies de celles du numéro 1 Novak Djokovic. La polémique n'a pas échappé à l’Écossais Andy Murray qui a donné son avis ce mercredi, rapporte The Independent.

Pour mémoire, Raymond Moore avait lancé dimanche: «Si j'étais une joueuse, je me mettrais à genoux pour remercier Dieu que Roger Federer et Rafa Nadal aient vu le jour, car ils ont porté notre sport», provoquant l'ire de nombreuses joueuses.

Excuses de Djokovic

En conférence de presse peu après, Novak Djokovic avait lancé: «Compte tenu des statistiques qui démontrent que les matchs de tennis masculins attirent beaucoup plus de spectateurs, le tennis masculin, le circuit ATP, (devrait) se battre» pour que les prix distribués soient plus importants que ceux attribués sur le circuit féminin WTA.

Le Serbe avait ensuite affirmé soutenir le «combat» des joueuses pour de meilleurs revenus, affirmant qu'elles «subissent des choses que nous (les hommes) n'avons pas à subir. Vous savez, les hormones et tout ça». Il a depuis présenté ses excuses sur Facebook, mettant sa réaction sur le compte de «l'euphorie et l'adrénaline». Face au tollé, Raymond Moore a quant à lui annoncé sa démission.

Murray «pour une récompense égale, à 100%»

Interrogé sur ces dérapages et plus largement sur l'égalité de récompenses, Andy Murray a affirmé que les calculs de Novak Djokovic «ne collent pas» avec la réalité, même si «nous avons tous le droit d'avoir des opinions différentes».

Selon lui, le lien entre le montant du chèque reçu et le nombre de spectateurs, tel que le dressait le Serbe, n'a pas de sens. «Dans des tournois comme celui-ci, si Serena (ndlr: Williams) est sur le court central et que vous avez un match masculin avec Stakhovsky (ndlr: 105e joueur mondial, qui s'oppose à l'égalité des salaires entre joueurs et joueuses), les gens viennent pour voir jouer Serena. Les foules viennent voir jouer les femmes aussi. Le calcul ne colle pas.»

«Je suis pour une récompense égale, à 100%, à tous les événements», a poursuivi Murray.

Inégalités persistantes

Les dotations attribuées aux joueuses sont désormais les mêmes que celles attribuées aux joueurs dans quatre Grands Chelems et dans les principaux tournois, dont Indian Wells. Mais les femmes sont moins bien rétribuées que les hommes dans le reste des compétitions.

En 2015, par exemple, Serena Williams et Novak Djokovic ont remporté trois tournois du Grand Chelem chacun, et affiché un pourcentage de victoires comparable. Mais l'Américaine a touché 10,6 millions de dollars en dotation, contre 21,6 millions pour le Serbe.

Le propriétaire du tournoi, le milliardaire Larry Ellison, a tenté de calmer le jeu en annonçant la démission de Raymond Moore. «Je souhaiterais remercier personnellement toutes les femmes athlètes qui ont lutté si dur pendant tant d'années dans le but d'obtenir en récompense des sommes d'argent égales (à celles des hommes) dans le tennis professionnel», a-t-il dit.

«Et je veux les féliciter pour leur réussite. Nous tous à l'Open BNP Paribas (Indian Wells) promettons de continuer à travailler avec chacun pour faire du tennis un meilleur sport pour tout le monde», a-t-il conclu.

(nxp)

Créé: 23.03.2016, 21h00

4

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

4 Commentaires

Louis Louis

24.03.2016, 06:33 Heures

Djokovic devrait être suspendu pour ce genre de remarque.Trop facile de de dire certaines choses et ensuite s'excuser platement avec un tweet! Répondre


Gavrilo Grabez

24.03.2016, 08:26 Heures

Perso, je trouve le tennis masculin bien plus intéressant. Ca n'a rien à voir avec du sexisme, c'est juste que ça tape plus fort, ça va plus vite... Et n'en déplaise à Murray, globalement l'ATP est plus suivi que le circuit WTA. Donc plus de public, plus de téléspectateurs, plus de pub, plus d'argent. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, mais en tout cas c'est logique. Répondre



Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons
Dépêches sports

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne