Dimanche 11 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:00

Dopage Nadal va «poursuivre en justice» Roselyne Bachelot

L'ancienne ministre française des Sports a accusé l'Espagnol d'avoir feint une blessure pour dissimuler un contrôle antidopage positif.

«Une ministre française doit être sérieuse», a répété Rafael Nadal.

«Une ministre française doit être sérieuse», a répété Rafael Nadal. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je suis fatigué d'entendre ce genre de choses, j'ai laissé passer plusieurs fois dans le passé, mais maintenant c'est fini», a prévenu Rafael Nadal à l'issue de son entrée en lice dans le Masters 1000 d'Indian Wells, l'un des plus importants tournois du circuit ATP.

«Je sais combien j'ai dû travailler dur pour en arriver là. Je ne peux pas pas accepter des commentaires d'une personne qui se doit d'être sérieuse, car elle était ministre dans un grande pays, la France», a-t-il poursuivi. «Une ministre française doit être sérieuse», a-t-il répété.

«Cette fois, je vais l'attaquer en justice, on va la poursuivre et à partir de maintenant, toute personne qui fera ce genre de commentaires subira le même sort, parce que c'en est trop pour moi», a conclu le nonuple vainqueur de Roland-Garros.

Dissimuler un contrôle

Interrogée la semaine dernière au sujet du contrôle positif à un médicament, le meldonium, de la Russe Maria Sharapova, lors d'une émission de la chaîne de télévision française D8, Roselyne Bachelot avait accusé Nadal d'avoir feint une blessure pour dissimuler un contrôle antidopage positif.

«On sait que la fameuse blessure de Rafael Nadal quand il a été arrêté sept mois est certainement due à un contrôle positif», avait déclaré l'ex-ministre des Sports (2007-2010). «Quand tu vois un joueur de tennis qui s'arrête pendant des mois, c'est qu'il a été contrôlé positif. Pas à chaque fois mais très souvent», avait-elle ajouté.

Nadal a été longuement absent en 2012 à cause d'une blessure à un genou. Avant le coup d'envoi du tournoi, il avait assuré qu'il ne s'était jamais dopé et précisé qu'il avait eu recours à des thérapies de pointe et onéreuses pour soigner ses problèmes aux genoux, comme l'utilisation de cellules souches et de plasma enrichi en plaquettes (PRP).

(afp/nxp)

(Créé: 14.03.2016, 08h33)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.