Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 17:04

Formule 1 Retour en arrière pour les qualifications

Les patrons des écuries de F1 ont décidé à l'unanimité de revenir à l'ancien format des qualifications dès le prochain GP à Bahreïn,

Le système testé à Melbourne avait incité des pilotes à lever le pied pour économiser leur pneumatique entre autres.

Le système testé à Melbourne avait incité des pilotes à lever le pied pour économiser leur pneumatique entre autres. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nouveau système de qualifications pour les Grands Prix de formule 1 n'aura duré qu'une course. Dès Bahreïn, on reviendra à l'ancienne pratique, ont décidé les écuries.

Les patrons des écuries de F1 ont décidé à l'unanimité, avant le départ du Grand Prix d'Australie, de revenir à l'ancien format des qualifications dès le prochain GP à Bahreïn, suite au fiasco de la nouvelle formule entrée en vigueur samedi, a-t-on appris dans le paddock du circuit de Melbourne.

L'ancien format, avec toujours trois portions (Q1, Q2 et Q3) mais pas d'élimination directe toutes les 90 secondes, sera utilisé dès la prochaine séance de qualifications, le samedi 2 avril pour le GP de Bahreïn.

Des qualifications biaisées

Cette décision doit encore être validée formellement par le Groupe stratégique de la F1 et la Fédération internationale de l'automobile (FIA), mais elle ne fait aucun doute, ont expliqué plusieurs patrons d'écurie juste avant le départ de la 1re manche de la saison 2016.

Le nouveau format avait incité la plupart des pilotes, dont les deux pilotes Ferrari, à ne pas se battre samedi pour la pole position à la fin de la Q3, la dernière portion de la séance.

Il avait surtout contribué à l'élimination prématurée de pilotes qui étaient en train d'améliorer leur meilleur tour, comme par exemple Romain Grosjean (Haas) en Q1. Ce format a fait l'unanimité contre lui et déchaîné les critiques sur les réseaux sociaux.

«Il va falloir que la F1 présente ses excuses aux fans», avait dit Christian Horner, le Team Principal de Red Bull Racing, pour résumer le sentiment général de gâchis: depuis plusieurs mois, les critiques sur la F1 ne portaient jamais sur les qualifications, mais plutôt sur son mode de gouvernance et la répartition inégale de ses revenus commerciaux. (si/nxp)

(Créé: 20.03.2016, 06h45)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.