Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 02:16

Jeux paralympiques La Jordanie exclut 3 athlètes pour agression sexuelle

La Jordanie a exclu trois membres de sa délégation aux Jeux paralympiques de Londres, soupçonnés d’agression sexuelle dans un camp d’entraînement pour les Jeux en Irlande du Nord.

Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

"Le Comité olympique jordanien a décidé d’exclure les trois athlètes. Ils arriveront à Amman plus tard dans la journée", a déclaré à l’AFP un responsable du Comité sous le couvert de l’anonymat.

Les trois hommes ont été arrêtés en Irlande du Nord mais ont été libérés mercredi sous caution de 5.500 livres (6.970 euros) chacun, a-t-il ajouté. Ils devront néanmoins "assister à leur procès" prévu le 18 octobre à Londres.

Un autre responsable au sein du Comité a dit à l’AFP: "Nous rejetons tout mauvais comportement et nous préférons qu’ils ne participent pas".

Le comité avait affirmé mercredi qu’il ne tolèrerait aucun mauvais comportement, affirmant sa "confiance totale dans la justice britannique".

Deux haltérophiles en fauteuil roulant et leur entraîneur avaient comparu devant un tribunal local notamment pour agression sexuelle et voyeurisme.

La police avait interpellé les hommes lundi soir à Antrim (nord-ouest de Belfast) où est situé leur camp d’entraînement, après les plaintes déposées séparément par trois femmes qui ne font par partie d’équipes paralympiques.

Trois charges d’agression sexuelle pèsent contre l’haltérophile Omar Sami Qaradhi, 31 ans, dont deux sur mineur, et une l’accusant de voyeurisme après qu’il soit entré dans le vestiaire des femmes au centre d’entraînement.

Selon la police, il a été identifié par une adolescente de 14 ans qui a dit avoir posé pour des photos avec lui avant qu’il ne la touche entre les jambes dans le centre-ville d’Antrim.

Le même jour, une adolescente de 16 ans a rapporté qu’elle marchait avec une amie le long de la rivière bordant la base d’entraînement lorsque les trois hommes l’avaient arrêtée. L’un d’eux l’a poussée vers M. Qaradhi, qui a passé son bras autour de sa poitrine, avant qu’elle ne s’échappe en courant, a rapporté la police.

Les trois hommes devront contacter chaque semaine l’ambassade de Jordanie à Londres jusqu’à leur procès le 18 octobre.

L’équipe jordanienne, comme plusieurs équipes paralympiques, s’entraîne dans un centre sportif à Antrim, avant l’ouverture officielle des Jeux paralympiques le 29 août à Londres.

Un responsable gouvernemental jordanien a démenti des informations selon lesquelles le roi Abdallah II était personnellement intervenu dans cette affaire, affirmant toutefois que le souverain était "préoccupé" par ces accusations. (AFP/Le Matin)

(Créé: 23.08.2012, 14h32)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.