Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 13:24

Cyclisme Invincible Spartacus

Vainqueur du GPE3 et du Tour des Flandres cette saison, Fabian Cancellara s'est imposé au sprint, dimanche sur Paris-Roubaix, devenant numéro un mondial.

Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Bernois a été plusieurs fois distancé, mais il est revenu de tout. C’est dans le secteur pavé dans lequel il est tombé jeudi matin en reconnaissance, à 30 km de l'arrivée, qu’il a produit son effort le plus spectaculaire pour revenir sur deux fuyards belges (Vandenbergh et Vanmarcke), comblant un retard de 40 secondes en moins de 4 km.

Il a ensuite éliminé tous ses adversaires, sauf un: Sep Vanmarcke. Redoutant la pointe de vitesse du Belge au sprint, Fabian Cancellara a relancé à 4 km de la ligne mais il n’est pas parvenu à lâcher Vanmarcke. Ils sont finalement arrivés ensemble au vélodrome de Roubaix, mais Spartacus était bel et bien le plus fort.

«C'était très difficile aujourd'hui, mais j'y ai toujours cru, a déclaré Cancelarra au sortir de la course, le souffle court. Tout le monde était contre moi, mais j'y suis arrivé. Je suis totalement cassé, j'ai tout donné.» (Le Matin)

(Créé: 07.04.2013, 16h19)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.