ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 20h54

Coupe de la Ligue anglaise: les malheurs d'Arsenal et de Wenger continuent

LONDRES, 11 déc 2012 (AFP) - Arsenal, qui vit le pire début de saison depuis l'arrivée d'Arsène Wenger à sa tête il y a 16 ans, a connu une nouvelle désillusion en étant éliminé en quarts de finale de la Coupe de la Ligue anglaise par un club de division 4, Bradford City, mardi soir.

Menés 1-0 dès la 16e minute après un but de Garry Thompson sur coup franc, les Gunners, qui ont renoué avec le succès en Championnat devant West Bromwich (2-0) samedi dernier, n'ont égalisé qu'à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Et c'est grâce à un défenseur, Thomas Vermaelen, monté à la rescousse, qui a marqué de la tête. Et pourtant, huit des vainqueurs de samedi étaient alignés mardi soir! "Ils ont bien défendu et nous savons tous ce qui peut arriver aux tirs au but, a commenté Wenger. Nous avons eu beaucoup, beaucoup d'occasions, mais leur gardien a fait un grand match." Effectivement, Matt Duke s'est interposé avec brio face à Santiago Carzola qui, par deux fois, aurait pu tuer le match dans le temps réglementaire avant de toucher la barre transversale en prolongation. Le gardien local a fait de même devant les tentatives de Gibbs et d'Oxlade-Chamberlain. Aux tirs au but, l'essai de Carzola a été arrêté par Matt Duke, le tir de Marouane Chamakh heurtant lui les poteaux. Et Vermaelen, le dernier tireur qui aurait pu se transformer en sauveur des Gunners, a aussi envoyé son ballon sur le poteau. C'est l'élimination la plus humiliante d'Arsenal et d'Arsène Wenger. Le technicien français, qui risque d'être de plus en plus critiqué, a saisi la limite actuelle de ses attaquants et a fait revenir au bercail -pour la 3e fois- le Français Thierry Henry (New York Red Bulls) pendant la trêve du Championnat nord-américain (jusqu'en mai). "Evidemment, quand on est éliminé, ce n'est jamais satisfaisant. Nous avons perdu aux tirs au but face à une équipe qui joue très bien. Je n'ai rien à reprocher à mon équipe, nous avons tout donné pendant 120 minutes et nous devons féliciter Bradford pour sa performance", a ajouté Wenger. Grâce à sa 9e séance de tirs au but victorieux consécutif, Bradford s'offre donc sa première demi-finale de Coupe de la Ligue. "Mes gars ont été formidables. Ils ont respecté les consignes, et la discipline a été la clé du succès devant une équipe aussi talentueuse qu'Arsenal", a analysé l'entraîneur de Bradford, Pil Parkinson.

smg/sk/bm (AFP/Le Matin)

Sondage

Federer et Wawrinka doivent-ils défendre leur titre en Coupe Davis en 2015?




Dépêches sports
  • Sports Center