Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 08:06

Football Blatter pourrait empêcher l'élection de son successeur

Suspendu, mais pas destitué, le Valaisan pourrait retrouver sa place à la tête de la fédération s'il venait à être blanchi après l'élection de son successeur.

Le dirigeant n'a peut-être pas encore dit son dernier mot au sein de l'instance mondiale du football.

Le dirigeant n'a peut-être pas encore dit son dernier mot au sein de l'instance mondiale du football. Image: Keystone

Galerie photo

La FIFA dans la tourmente en images (mai 2015-mars 2016)

La FIFA dans la tourmente en images (mai 2015-mars 2016) Le séisme à la FIFA qui prend pour départ le congrès annuel de mai 2015 à Zurich, expliqué en images.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nouveau président de la FIFA sera élu le 26 février à Zurich. En principe... car une subtilité juridique pourrait changer la donne. En effet, tant que le président actuel Joseph Blatter ne se retire pas de manière officielle, un nouveau président ne peut pas être élu, selon les statuts de la FIFA.

C'est Sylvia Schenk, qui appartient à l'organisation anti-corruption Transparency International, qui a levé ce lièvre lors d'un entretien au magazine allemand «Sport-Bild».

«A mon avis, la destitution du président devrait figurer à l'ordre du jour, sans quoi il ne sera pas possible de procéder au vote. La FIFA ne peut pas prendre le risque que tout ce que ferait le nouveau président pourrait être déclaré nul après coup au cas où le TAS blanchirait Blatter et que celui-ci resterait ainsi président», a-t-elle expliqué.

Scénario envisageable

Comme la destitution du président ne figure apparemment pas à l'ordre du jour du 26 février, et que Sepp Blatter a fait recours contre sa suspension devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), le scénario avancé par Sylvia Schenk n'est pas inimaginable. Et ce, d'autant plus qu'il semble improbable que le dirigeant valaisan résolve ce problème en faisant une déclaration de retrait en bonne et due forme.

Dans le cas contraire, Blatter «resterait en fonction jusqu'à ce que le TAS se prononce sur le fond», selon Sylvia Schenk, ce qui ne devrait pas être le cas avant le 26 février. (si/nxp)

(Créé: 27.01.2016, 20h29)
Dépêches sports

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.