ACCUEIL 16.9.2014 Mis à jour à 23h17

Guardiola et le Barça, c'est fini

football

Le Catalan a décidé de ne pas poursuivre l'aventure blaugrana à l'issue de son contrat. Les dirigeants ont tout tenté pour le convaincre. Son adjoint Tito Vilanova est promu entraîneur.

Mis à jour le 27.04.2012 33 Commentaires


Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Après quatre années jalonnées d'une impressionnante série de victoires, "Pep" Guardiola, l'entraîneur du FC Barcelone, a annoncé vendredi son départ, à la fin de la saison, du club catalan qu'il a mené à des sommets, avant une fin d'exercice 2012 décevante.

"Quatre ans comme entraîneur, c'est une éternité. Je suis vidé et je dois me reposer", a expliqué Guardiola, 41 ans, lors d'une conférence de presse, en présence de nombreux joueurs de l'équipe comme Xavi, Iniesta ou Puyol.

Josep Guardiola sera remplacé par son actuel adjoint, Tito Vilanova. Il annoncé qu'il recommencerait à entraîner une équipe, mais pas immédiatement, et qu'il avait besoin avant d'une pause pour se reposer.

"Pour l'instant je n'ai pas envie d'entraîner". "Je continuerai bientôt comme entraîneur, mais je ne peux remplir ce vide si je reviens tout de suite. Je n'ai pas envie", a-t-il affirmé. "Le temps arrive à tout user".

Sensation d'un travail bien fait

"Je m'en vais en paix avec moi-même", "avec la sensation d'un travail bien fait. Et je le dis après avoir perdu deux titres", a-t-il ajouté.

Le président du Barça, Sandro Rosell, a rendu un hommage appuyé "au meilleur entraîneur de l'histoire du club". "Merci Pep, pour avoir perfectionné un modèle de football qui ne pourra plus jamais être perfectionné", a-t-il lancé.

"Sachons gérer l'héritage qu'il nous laisse, surtout ce système de jeu si remarquable que nous nous en souviendrons toute notre vie comme le système de Pep", a-t-il ajouté.

Avec ce départ, la page se tourne sur le palmarès hors pair d'un entraîneur passionné, proche de ses joueurs autant qu'adepte de la discipline, à l'étoile à peine ternie par le cruel double échec de cette fin de saison.

Peu d'espoir pour le titre

Le club blaugrana, en mauvaise posture face au Real Madrid, devrait en effet voir s'envoler le titre de la Liga, après avoir perdu le 21 avril le clasico contre son rival madrilène (2-1).

Puis mardi, le Barça a encaissé un nouveau coup: l'élimination face au club britannique de Chelsea (0-1; 2-2) en demi-finale de la Ligue des champions, qui le prive de finale après le titre remporté l'an dernier face à Manchester.

Guardiola, depuis son arrivée au Barça en 2008, aura pourtant mené le club vers des sommets: deux fois vainqueur en Ligue des champions (2009, 2011), deux fois champion du monde des clubs (2009, 2011), trois fois victorieux en Liga (2009, 2010, 2011), il a aussi remporté une Coupe du Roi (2009), deux Supercoupes d'Europe (2009, 2011) et trois Supercoupes d'Espagne (2009, 2010, 2011).

Coupe du Roi

Les Barcelonais, sous sa houlette, auront une dernière chance d'enrichir ce palmarès le 25 mai s'ils s'imposent face à l'Athletic Bilbao en finale de la Coupe du Roi.

Comme joueur, puis comme entraîneur, Guardiola signe un parcours qui force le respect et l'admiration. Même s'il a connu quelques ratés: une fin de carrière anonyme sur les pelouses (AS Rome, Brescia, le Qatar et le Mexique) et une gestion parfois houleuse de joueurs à fort caractère depuis le banc.

Mais, à la tête d'une génération exceptionnelle, qui compte notamment le prodige argentin Lionel Messi, triple Ballon d'Or, il aimait aussi rappeler que sans ses joueurs, il ne serait rien.

Dans sa carrière, Guardiola a remporté neuf des 11 Ligas du Barça au cours des deux dernières décennies --six comme joueur, dont quatre avec la "Dream Team" de Johan Cruyff, trois comme entraîneur-- et la première Ligue des champions du club catalan (1992).

Tout remporté en 2009

Et il restera comme l'entraîneur qui aura tout remporté en 2009 avec ses joueurs: six titres sur six compétitions.

Mais Guardiola, pourtant fier de ses racines catalanes et presque toujours fidèle au Barça, avait déjà dit qu'il ne se voyait pas rester éternellement dans le même club.

Après un premier bail de deux ans, de 2008 à 2010, il prolongeait au Barça d'une saison à l'autre, et son contrat actuel expirait cette fin de saison.

Déjà l'an dernier, il sous-entendait que la saison 2011-2012 pourrait être sa dernière à Barcelone. "Je crois que mon temps à Barcelone est en train de se terminer", avait-il dit à la télévision italienne Rai.

C'est après la défaite du Barça au clasico la semaine dernière que la rumeur sur son départ a enflé, même si l'attachement que "Pep" porte à ses joueurs plaidait plutôt pour qu'il reste une cinquième année.

Et après? Guardiola est resté muet sur son avenir. La presse a elle évoqué plusieurs destinations, comme le poste d'entraîneur de l'AC Milan ou de l'équipe d'Angleterre. (si/Newsnet)

Créé: 27.04.2012, 13h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

33 Commentaires

Pé Pé

27.04.2012, 11:30 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 0

Il était pressenti à Servette, mais vu les moyens financiers du club et les chèvres qui jouent, il a opté pour le FC Sion. Répondre


Sly Genf

27.04.2012, 14:00 Heures
Signaler un abus 13 Recommandation 0

Vous pensez pas que Le Matin vous fournit assez d'articles sur le FC Sion ou le SFC pour pouvoir vous insulter peinard sans venir polluer les autres? Alors, sur le sujet, merci à Pep pour la beauté qu'il a (r)amenée dans le football ces 4 dernières années et aussi pour la belle leçon qu'il nous donne, l'argent n'achète pas tout! Merci à lui et j'espère qu'on le reverra vite dans le football!! Répondre



Sondage

Le FC Bâle peut-il créer la surprise contre le Real Madrid mardi soir?



  • Sports Center

Dépêches sports
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!