Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 22:01

Football «Je me fais plus de souci pour Thoune que pour moi»

Après le revers essuyé contre Lausanne, Bernard Challandes s’inquiète davantage de la situation de son équipe que de son avenir personnel.

Image: Keystone

Mots-clés

Super League

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le FC Thoune n’en finit pas d’enchaîner les revers, celui subi hier soir contre le LS étant le cinquième d’une série négative ne comprenant qu’un seul nul (1-1 contre Sion). Le club de l’Oberland n’a plus gagné depuis le 27 septembre (2-1 contre YB). C’est dire que Bernard Challandes pourrait y être en grand danger. «Je me fais plus de souci pour Thoune que pour moi-même!, s’exclame le Neuchâtelois. Mon futur n’est pas un problème. C’est l’avenir de Thoune qui compte, pas le mien!» Au demeurant, la périlleuse situation dans laquelle se retrouve le club bernois n’étonne pas son entraîneur. «On est notre place, pourquoi faudrait-il s’en étonner? Dans les pronostics d’avant-saison, tout le monde faisait de Thoune un candidat idéal à la lutte contre la relégation. Voilà, nous y sommes, alors pourquoi feindre la surprise? On va commencer notre lutte pour la survie. C’est là que l’on va voir, ou non, le courage des joueurs.»

Sur le match lui-même et cette sévère défaite 3-0 enregistrée contre Lausanne tout en évoluant à 11 contre 10 durant plus d’une heure, Bernard Challandes ne cherchait pas d’excuses, ni à enfoncer davantage son gardien, impliqué sur deux réussites, dont la première intervenue après 32 secondes seulement. «Ce serait trop simple et malhonnête de se focaliser sur Faivre. C’est un problème d’équipe, pas seulement de gardien. Mais je ne vais pas me mettre à tirer sur une ambulance. Le résultat, c’est la réalité du terrain. On a joué contre un adversaire réduit à dix sans parvenir à se créer la moindre occasion. Voilà le vrai problème…»

Quant à savoir si le Neuchâtelois «survivra» à ce nouvel échec, l’intéressé ne se fait guère d’illusions. «Il est insensé de se projeter à long terme. L’entraîneur qui se projette jusqu’au printemps prochain n’existe pas. On planifie match après match, sans savoir si on sera encore là au suivant.» Dimanche prochain, Thoune accueillera le FC Bâle. Peut-être avec Challandes. Peut-être pas.   (Le Matin)

(Créé: 18.11.2012, 10h05)
Dépêches sports

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.