Mercredi 26 juillet 2017 | Dernière mise à jour 14:26

Football Lausanne engage des bras

Afin de déblayer la Pontaise, les dirigeants du LS ont mobilisé du personnel au sein même de leur entreprise. Sera-ce suffisant pour jouer dimanche? Suspense.

Stade de la Pontaise

Stade de la Pontaise Image: Nicolas Jacquier

Jeux Olympiques d'hiver

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En raison de la neige et de l’état de la pelouse de la Pontaise, LS - Bâle pourra-t-il se disputer dimanche ou le match sera-t-il renvoyé à des jours meilleurs comme on peut le redouter? «On fait tout ce que l’on peut pour jouer, mais l’entreprise est colossale, répond Alain Joseph, vice-président du LS. Il y a une surface de 7200 m2 à dégager à la main, puisque les machines, trop lourdes, ne peuvent plus venir, sous peine de faire plus de mal que de bien.»

En l’absence du personnel de la Ville - les jardiniers officiels de la voirie sont désormais mobilisés à d’autres tâches, ailleurs en ville de Lausanne -, les dirigeants vaudois ont fait appel au personnel de leur entreprise réciproque (Grand Chelem Management et Dentan). «On a recruté une quinzaine de volontaires dans nos entreprises», détaille Alain Joseph. Une école et l’équipe des M21 seront aussi engagées pour tenter de déblayer la pelouse gelée dans les délais.

Une inspection de la Pontaise est prévue demain en fin de journée afin de savoir si le match est maintenu, ou reporté afin d’éviter au FC Bâle de se déplacer inutilement. (Le Matin)

Créé: 15.02.2013, 15h08