ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 01h59

Le FC Bâle pille des rivaux consentants

Football

Cet hiver, le FC Bâle a choisi de faire ses emplettes en Suisse. Doit-on y reconnaître une stratégie visant à affaiblir la concurrence? Cette dernière n’y croit pas et se frotte les mains.

Par Le Matin Dimanche. Mis à jour le 12.01.2013 5 Commentaires
Impérial cet automne à Saint-Jacques avec le FC Sion, Geoffroy Serey Die a-t-il conquis son nouveau club à cette occasion? Peut-être.

Impérial cet automne à Saint-Jacques avec le FC Sion, Geoffroy Serey Die a-t-il conquis son nouveau club à cette occasion? Peut-être.
Image: EQ Images

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Coup de tonnerre dans le petit monde de la Super League en pleines fêtes de fin d’année: le talentueux mais ingérable Raul Bobadilla quitte Young Boys pour le FC Bâle. Soit quelques jours seulement après l’officialisation d’une autre recrue rhénane en provenance d’un rival helvétique: le Sédunois Geoffroy Serey Die. Deux leaders et deux fortes têtes, dérobées chez l’adversaire. La manœuvre délie les langues et agite forcément le milieu.

Car ces deux transferts «événements» brisent au moins une tradition locale et une règle tacite continentale. Soit, d’une part, cette vieille habitude rhénane d’aller faire son marché au-delà des océans (d’Ergic à Sauro) ou auprès de Suisses désireux de rentrer au bercail (de Müller à Frei). Et, d’autre part, ce «gentlemen’s agreement» qui veut que deux prétendants au titre ne fassent pas affaire commune à la mi-saison. Pour ces deux raisons, les récentes emplettes du FCB surprennent, voire dérangent.

Comment donc les expliquer? Et surtout, visent-elles au moins un peu à affaiblir la concurrence, comme lorsque les Bâlois approchèrent fin août la sauterelle Salatic? «Un club assuré de jouer le titre chaque année attire les meilleurs éléments de son championnat, explique Patrick Müller, furtif Bâlois qui a connu cette situation à Lyon. Or, pour ces institutions, seule la qualité des joueurs importe. A mon avis, Bâle a privilégié des renforts locaux pour leur assurer une adaptation plus rapide. Je ne crois pas à la thèse de l’affaiblissement des adversaires.»

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel. (Le Matin)

Créé: 12.01.2013, 23h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

emanuel roman

13.01.2013, 09:37 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 6

CC voulait se debarasser de Die depuis un moment. Alors merci a Bale de l avoir permis ! Par contre la où on vas voir un changement c est qu'il vas passer d un nombre allucinant de carton et suspention a quasi rien ! Il est surtout là bonne operation de Bale.... Répondre


Kuenzi Patrick

13.01.2013, 20:44 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 2

à voir, si c'est un bon choix, mais il est clair que les gros clubs achètent les meilleurs joueurs. à la clé, un titre et la ligue des champions presque assurés. Maintenant, le centre de formation est important. ce que malheureusement le FC Sion n'utilise pas, mais juste une panoplie d'entraineurs. C'est dommage, on construit un équipe aussi sur la durée. Répondre



Sondage

Trois points chauds ce week-end en Suisse romande. Selon vous, où y aura-t-il la plus grosse affluence?




  • Sports Center

Dépêches sports

Sondage

A votre avis, Roger Federer va-t-il redevenir numéro 1 mondial d'ici la fin de l'année?