Jeudi 29 juin 2017 | Dernière mise à jour 13:51

FOOTBALL Le FC Bâle sifflé par un Bâlois!

Le Bâlois Adrien Jaccottet a été désigné pour siffler ce soir Wohlen - Bâle en Coupe. A Wohlen, on s’étrangle d’indignation.

Adrien Jaccottet a été un grand fan du FC Bâle dans sa jeunesse.

Adrien Jaccottet a été un grand fan du FC Bâle dans sa jeunesse. Image: Keystone

À L'AFFICHE

Coupe de Suisse, 8es de finale

Mercredi 29 octobre

19.30 Lucerne - Aarau

19.30 Lugano (CL) - Grasshopper

19.45 Wohlen (CL) - Bâle

20.00 Saint-Gall - Thoune

Jeudi 30 octobre

19.30 Köniz (1LP) - Sion

19.30 Buochs (2i) - Schötz (1)

19.30 Münsingen (1) - Wil (CL)

Mercredi 3 décembre:

19.30 Cham (1) - Zurich

Le tirage au sort pour les quarts de finale (agendés au 4 mars 2015) aura lieu le 7 décembre pendant l'émission Sportpanorama (SF DRS).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

M. Adrien Jaccottet dirigera ce soir le très attendu - et sans doute très chaud aussi - huitième de finale de Coupe de Suisse entre le FC Wohlen et le FC Bâle. Rien de très particulier pensez-vous, sauf que M. Jaccottet est manifestement un fan absolu du club rhénan, qu’il a longtemps supporté dans sa jeunesse.

Le juriste bâlois de 31 ans se vantait même au printemps dernier d’avoir fréquenté la fameuse «Muttenzerkurve» lorsqu’il suivait les matches du FCB à domicile. Si sa désignation est peu diplomatique, doit-on pour autant lui reprocher son passé au point d’en faire une étrange polémique?

En terre argovienne, on a choisi son camp. «Lorsque j’ai vu le nom de l’arbitre, je n’en ai pas cru mes yeux. Cela ne pouvait pas être vrai», s’est aussitôt étranglé Ciriaco Sforza, l’entraîneur du leader de Challenge League.

Capitaine du FC Wohlen, Alban Pnishi préfère jouer la carte de l’humour décalé. «Peut-être la Fédération a-t-elle peur que l’on puisse, sans l’aide de l’arbitre, éliminer Bâle!», s’exclame-t-il dans les colonnes du Blick. Supprimant la clause de l’appartenance régionale, le nouveau règlement permet désormais à un arbitre d’origine bâloise de siffler Bâle, ou à un Bernois d’arbitrer YB par exemple.

Patron des arbitres helvétiques, Carlo Bertoloni n’y voit aucun conflit d’intérêt. «On doit partir du principe que chaque arbitre est neutre et impartial. Maintenant, si l’on n’est pas d’accord avec ça, il y aura toujours des raisons de réclamer.» Ce que Wohlen a manifestement choisi de faire. En mettant la pression sur l’arbitre bâlois du rendez-vous de Niedermatten. (Le Matin)

Créé: 29.10.2014, 11h53

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.