Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 10:16

Football Mancini: «Sarri m'a traité de pédé et de tapette»

L'entraîneur de l'Inter Milan a été victime d'insultes homophobes de la part de son homologue de Naples. Qui risque quatre mois de suspension.

L'altercation entre Roberto Mancini et Maurizio Sarri.
Vidéo: YouTube

Mots-clés

Serie A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Maurizio Sarri, l'entraîneur de Naples, leader du championnat d'Italie de foot, risque une suspension d'au moins quatre mois après que son homologue de l'Inter Milan Roberto Mancini a affirmé que Sarri l'avait traité de «pédé» lors d'un match de Coupe d'Italie, mardi.

Selon l'article 11 du règlement fédéral italien, toute «insulte ou discrimination (...) pour des raisons de race, couleur, religion, langue, sexe, nationalité ou origine ethnique» est passible d'une suspension d'au moins quatre mois et d'amendes.

Si, selon les médias italiens, aucune procédure n'a été ouverte dans l'immédiat, un éventuel rapport de l'équipe arbitrale pourrait avoir son importance. Le quatrième arbitre se trouvait en effet très près des deux entraîneurs quand ils se sont invectivés, peu après le deuxième but de l'Inter, qui a remporté 2-0 ce quart de finale à Naples.

Mancini: «Sarri est un raciste»

L'entraîneur de l'Inter Milan Roberto Mancini a expliqué mardi que son homologue de Naples Maurizio Sarri l'avait traité de «pédé» et a estimé que des «gens comme lui ne devraient pas rester dans le foot».

Juste après le deuxième but de l'Inter, lors de la victoire 2-0 ramenée de Naples en quart de finale de la Coupe d'Italie, les images TV ont montré une explication assez vive entre les deux hommes.

Interrogé par la RAI à ce sujet après le match, Mancini a déclaré: «Maurizio Sarri est un raciste et les hommes comme lui ne devraient pas rester dans le foot. Il a utilisé des mots racistes. Il a commencé à m'invectiver, puis à me hurler dessus en me traitant de pédé».

Selon Mancini, Sarri a utilisé les termes «frocio» et «finocchio», que l'on peut traduire par «pédé» et «tapette». «De quelqu'un comme lui, qui a 60 ans, je ne peux pas l'accepter, il devrait avoir honte», a ajouté Mancini.

«On a le droit de se disputer, mais pas comme ça. Je suis allé le voir dans les vestiaires et il m'a présenté des excuses. Mais je lui ai dit qu'il devrait avoir honte. En Angleterre, il n'aurait plus le droit de mettre un pied sur le terrain», a conclu Mancini, manifestement furieux.

Sarri: «Une dispute normale de terrain de foot»

De son côté, Sarri a évoqué «une dispute normale de terrain de foot». «J'ai entendu et vu des choses pires sur un terrain. J'espère qu'à froid, Mancini aussi changera de point de vue. Dans mes paroles, il n'y avait aucune forme de discrimination, je n'ai rien contre les homosexuels», a-t-il assuré.

«L'adrénaline du terrain peut pousser à faire de mauvaises plaisanteries, mais les disputes devraient se terminer au bout des 90 minutes. J'ai présenté des excuses à Mancini, pour moi, tout est OK», a-t-il ajouté.

Les explications (en italien) de Mancini:

(YouTube)

(Le Matin)

(Créé: 20.01.2016, 15h43)

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Dépêches sports

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.