Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 14:05

Football Muamba a rejoué au football

Fabrice Muamba a révélé qu’il avait rejoué au football pendant ses vacances à Dubaï au mois de mai dernier. L’Anglais avait été victime d’un arrêt cardiaque en plein match de Coupe d’Angleterre avec son club de Bolton.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je me trouvais à la piscine de l’hôtel quand j’ai entendu les gens jouer au football. Alors, j’y suis allé avec des amis et Shauna (sa fiancée Shauna Magunda)», a raconté Muamba à «CNN». «Je lui ai dit: ’Je suis désolé mais je vais jouer au football’. Elle m’a demandé alors: ’Tu en es sûr ?’ et je lui ai répondu: ’Oui’, et je suis entré sur le terrain.»

«J’ai joué pendant 20-25 minutes, presque normalement. C’était comme un entraînement. C’était superbe et j’ai beaucoup aimé. C’était comme si tout recommençait. J’espère que Dieu me permettra d’être de nouveau sur un terrain, avec onze joueurs, pour jouer. Ce serait vraiment fantastique !», a détaillé l’ancien international anglais des moins de 21 ans.

Le 17 mars, Muamba, 24 ans, s’était effondré sur la pelouse de White Hart Lane avant la mi-temps d’un quart de finale de la FA Cup contre Tottenham. Son coeur avait cessé de battre pendant 78 minutes.

Originaire du Congo, Muamba avait quitté l’hôpital un mois après son accident cardiaque. Le 2 mai, il était retourné à White Hart Lane pour saluer les supporteurs et ses coéquipiers lors d’une rencontre de championnat d’Angleterre. (SI/Le Matin)

(Créé: 03.08.2012, 15h17)
Dépêches sports

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.