ACCUEIL 24.4.2014 Mis à jour à 01h10

Fournier: «On commence à mieux maîtriser les choses»

Football

Toujours efficace, le FC Sion a aussi séduit à Lucerne par sa jouerie et sa maîtrise (3-0). Darragi a éclairé le jeu et Serey Die fêté son but en pleurant.

Par Nicolas Jacquier. Mis à jour le 30.07.2012 22 Commentaires

1/12 Image: Reuters

   

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Super League

Mots-clés

Après avoir brillamment su faire face en début de match au tourbillon local dans lequel Lucerne l’avait plongé, Sion a conforté dans les arrêts sa place de leader grâce à ses jokers gagnants. Complétant la réussite initiale de Margairaz, les deux buts de Serey Die et de Lafferty ont permis au leader valaisan, montant en puissance, d’asseoir sa domination et de mettre Bâle à quatre points avant de recevoir le champion sortant samedi à Sion.

Dans la plaine de l’Allmend, le numéro de haute voltige du revenant ivoirien allait définitivement tuer la vaine tentative d’un retour lucernois, exprimé davantage au niveau des corners que des chances réelles (70e, tête de Rangelov juste à côté). Un but qui devait arracher des larmes à Serey Die, dont la peine de huit matches qui lui avait été infligée après son coup de sang lausannois contre un ramasseur de balle a été provisoirement suspendue après le verdict du TAS lui accordant l’effet suspensif. «J’ai pleuré parce que je reviens de loin, lâchait le lanceur de maillot, averti après son but. J’ai fait des gaffes, mais je les ai payées. Grâce à Dieu et à certaines personnes, c’est un nouveau départ pour moi.»

Darragi en patron

Si le visiteur a confirmé face à Lucerne (qu’il n’avait jamais réussi à battre la saison dernière) la solidité défensive qu’on lui connaissait déjà, il a cette fois eu le bon goût de l’agrémenter d’une qualité de jeu sensiblement revue à la hausse. Ainsi Sion a-t-il produit durant près d’une demi-heure au moins, après un premier quart d’heure de rodage, un spectacle digne de son rang, profitant ensuite des espaces abandonnés par son hôte en fin de partie pour s’y engouffrer avec délectation.

«On commence à mieux maîtriser les choses, se félicitait Sébastien Fournier. Ce succès est plus convaincant que celui obtenu face à GC.» Hier, la différence est principalement venue du talent d’un homme, celui de Darragi, dont l’intelligence a magnifiquement servi les intérêts valaisans autant que ses partenaires (deux passes décisives). Eclairant le jeu, exprimant une aisance technique qui lui permet de désarçonner ses adversaires d’une habile feinte, le Tunisien taillait patron. «J’ai adapté mon ramadan aux exigences des efforts physiques, confiait le No 10. Le prochain match sera celui de la vérité. In ch’Allah.»

Dans cinq jours, le leader possédera l’occasion rêvée de mettre Bâle, auquel il rêve de succéder, à… 7?points! «On ne va pas s’amuser à déjà parler de titre. On parle de travail.» 3 matches/9?points,
6 buts marqués, aucun reçu: Sébastien Fournier goûte l’instant présent. Secondé hier par… Gattuso dès la sortie de celui-ci, l’entraîneur peut travailler dans la sérénité. A Tourbillon, c’est rare.

(Le Matin)

Créé: 30.07.2012, 08h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

22 Commentaires

Barras Jean

30.07.2012, 10:21 Heures
Signaler un abus 27 Recommandation 0

Oui actuellement tout va bien, ça change et ça fait du bien. Mais le championnat est long, il faut continuer à travailler et surtout ne pas choper le melon comme je constate dans certains commentaires. Margairaz qui marque, Darragi qui s'améliore. Gattuso égal à lui-même, Serey Die qui revient et marque et la défense toujours impériale, un vrai bonheur, hop Sion ! Répondre


Sandra Meyer

30.07.2012, 10:56 Heures
Signaler un abus 16 Recommandation 0

La fête s'annonce belle samedi à la capitale Répondre



Sondage

Quelle sera l'affiche de la finale de la Ligue des champions?





  • Sports Center

Dépêches sports

Buzz

Supplément partenaire