Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 10:08

FOOTBALL João Alves: «Je ne suis pas inquiet»

Malgré le naufrage de son Servette à la Pontaise (1-5), l’entraîneur portugais croit à la force de caractère de son groupe.

Super Coupe

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce matin, le Servette FC occupe la lanterne rouge du classement de Super League sans le moindre point. Pire, le club genevois vient de prendre l’eau à la Pontaise lors d’un derby lémanique qui le vit d’abord abdiquer physiquement puis mentalement. Faut-il s’inquiéter pour les Grenat? «Je ne m’inquiète pas, calmait dimanche João Alves avant de quitter Lausanne. Servette a connu des semaines difficiles par le passé. Le club se reconstruit pas à pas avec ses moyens. Alors bien sûr avec 5 matches en 15 jours, l’équipe souffre physiquement, elle montre également tout ce qu’elle doit encore améliorer. Les nombreux blessés nous manquent. Mais mes joueurs ont du caractère et ils vont réagir.»

Privé de neuf éléments, le collectif servettien peine à supporter l’enchaînement des matches. «Contre Lausanne, le 3e but nous a assommés, reprenait Alves. Et lorsqu’un joueur est entamé physiquement, il a toujours plus de peine à se révolter contre le cours d’un match.» Un constat qui ne doit pas être une fatalité comme l’expliquait un peu plus loin Lionel Pizzinat. «Je suis déçu, frustré et fâché. Bien sûr que certains joueurs ont dû enchaîner Sion, Gandzasar et Lausanne alors que la répétition de matches nécessiterait des rotations. Mais ce n’est pas une excuse suffisante. Le constat est là: on a perdu un derby sur un score fleuve. Il faut absolument que ceux qui jouent se remettent en question. On savait que cette saison serait plus difficile que la précédente. Cela semble se confirmer. A nous de réagir.»

Une réaction qui devra déjà arriver jeudi soir avec la venue à la Praille des Norvégiens de Rosenborg (3e de leur championnat) pour le compte du 3e tour qualificatif de Ligue Europa. «Le football va vite, tout s’enchaîne, positivait le gardien David Gonzalez. Ce match de coupe d’Europe est peut-être une chance. Projetons-nous de suite vers jeudi afin de montrer un autre visage.» Le tout en espérant récupérer au moins un des neuf blessés (Tréand, Kusunga?). Et en priant pour que les examens passés hier soir par Mfuyi ne révèlent aucune lésion aux adducteurs. (Le Matin)

(Créé: 29.07.2012, 21h40)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.