ACCUEIL 2.9.2014 Mis à jour à 22h54

Lucerne sous pression face à Genk

Europa League

En pleine crise en Super League, les dirigeants du club de Suisse centrale espèrent tout de même avoir créé un électrochoc en faisant appel à Ryszard Komornicki pour remplacer Murat Yakin au poste d'entraîneur en début de semaine.

Mis à jour le 22.08.2012 2 Commentaires
Ryszard Komornicki, le nouveau coach du FC Lucerne.

Ryszard Komornicki, le nouveau coach du FC Lucerne.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Difficile d'aborder un barrage qualificatif d'Europa League dans les circonstances actuelles du FC Lucerne.

Le coach polonais sera immédiatement mis sous pression puisque le FCL reçoit Genk en match aller jeudi à la swissporarena (19h30). Il doit redonner confiance à une équipe en plein doute. «Il ne va pas y avoir de révolution. Je ne suis pas un fan des grands changements», a expliqué Komornicki. Il va mettre l'accent sur la prudence. «Sur le plan psychologique, il serait catastrophique d'encaisser rapidement un but», dit-il.

Lors de cinq de ses six matches de championnat, Lucerne a dû courir après un score déficitaire. Une situation qu'il faudra éviter jeudi si le club entend passer sans encombre le sérieux obstacle que représentent les Belges de Genk et se hisser en phase de groupes.

Avant-dernier du classement, privé de victoire cette saison (trois nuls et autant de défaites), le vice-champion de Suisse est, pour l'heure, le grand perdant de la reprise estivale. Battu 2-0 dimanche à domicile par les Grasshoppers, le FCL voit tous les efforts consentis lors des dernières saisons réduits à néant. Arrivé pour jouer le rôle de pompier qu'il avait parfaitement su assumer la saison dernière en empêchant Wohlen d'être relégué en 1re ligue, Komornicki est un homme pragmatique.

Malgré une campagne de transferts ratée qui explique en grande partie les contre-performances des Lucernois, lesquels ont perdu deux éléments majeurs durant le mercato, leur régulateur du milieu de terrain Kukeli (parti à Zurich) et leur attaquant Nelson Ferreira (Thoune), le Polonais tentera de trouver un moyen de donner une identité à son équipe convalescente.

Le Cristal: une forteresse

Les Lucernois ont tout intérêt à se reprendre s'ils entendent donner la réplique au Racing Genk. Troisième du championnat de Belgique, vice-champion en 2010/11, le club flamand possède une carte de visite autrement plus impressionnante que son adversaire de Suisse centrale. Le Racing a notamment participé à la dernière Ligue des champions. Derniers du groupe E, les Belges avaient quand même tenu en échec, dans leur Cristal, Bayer Leverkusen, Valence et Chelsea... Une aventure qui avait permis au club du Limbourg d'encaisser 11,2 mio d'euros de primes !

La chance de Lucerne est sans doute que Genk n'est pas, lui non plus, dans les meilleures dispositions après un début de saison modeste (une victoire et trois nuls/7e place du classement). La formation du Néerlandais Mario Been a encore de la peine à digérer les départs de son milieu de terrain hongrois Daniel Tozser (Genoa) et de son attaquant espoir Kevin De Bruyne, engagé par Chelsea puis prêté dans la foulée à Werder Brême.

YB favori

La tâche des Young Boys devrait logiquement être plus aisée, face aux Danois du FC Midjylland. Le club de la ville de Herning, vice-champion en 2007 et 2008, a terminé troisième de la dernière Superligaen.

Un pedigree qui n'a pas de quoi effrayer les Bernois, même si ceux-ci affichent des résultats en dents de scie cet été. Alternant le bon et le mauvais en Super League, devant retrousser leurs manches au tour précédent contre les Suédois de Kalmar, les protégés de Martin Rueda semblent encore se chercher. Mais leur potentiel est réel, surtout en attaque, où leur buteur Raul Bobadilla est en train de retrouver la forme. (si/Newsnet)

Créé: 22.08.2012, 19h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Barras Jean

23.08.2012, 08:22 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Tout souriait au FC Lucerne et surtout au FC Bâle la saison passée, cet été ça rigole moins,c'est la loi du sport, aux autres clubs d'en profiter. Répondre


Maurice Fredaouille

23.08.2012, 14:00 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Il faut que Lucerne se bouge !! et surtout en UEFA !! déjà que l'année passé il nous avait payé la honte en se faisant éliminer à leur premier match sans gloire contre un club Hollandais. Si ils ne sont pas capable d'assurer et ont peur de jouer en UEFA et bien il faut laisser sa place à des clubs qui ont faim comme Sion, St-Gall, GC ou Thoune. Répondre



Sondage

Belinda Bencic réussira-t-elle à battre Suhai Peng et à se qualifier pour les demi-finales de l'US Open?




  • Sports Center

Dépêches sports