ACCUEIL 23.11.2014 Mis à jour à 21h20

Manchester City, 44 ans après

Football

Manchester City a remporté son premier titre de champion d’Angleterre depuis 44 ans au bout du thriller le plus époustouflant de l’histoire de la Premier League.

Mis à jour le 13.05.2012 13 Commentaires

Image: AP

Partager & Commenter

Premier League

Manchester City a remporté son premier titre de champion d’Angleterre depuis 44 ans au bout du thriller le plus époustouflant de l’histoire de la Premier League, grâce à deux buts marqués dans les arrêts de jeu par Edin Dzeko et Sergio Agüero lors de l’ultime journée. Menés 2-1 par les Queens Park Rangers, les Citizens ont renversé la vapeur pour s’imposer 3-2.

Cette victoire à l’arraché assure à City l’avantage du goal-average sur le champion sortant Manchester United, qui s’est imposé inutilement à Sunderland (1-0) grâce à un but de Wayne Rooney.

Le désastre qu’aucun «Citizen» n’avait osé imaginer semblait consommé lorsque le Bosniaque Dzeko a surgi à la 92e minute pour égaliser de la tête, sur un corner de David Silva. Deux minutes plus tard, Agüero faisait chavirer l’Etihad Stadium en battant le gardien de QPR de près. Depuis le début de ce match qui n’aurait dû être qu’une formalité face à des Rangers menacés de relégation, mais finalement sauvés malgré leur défaite, les supporters des bleus ciel étaient passés par toutes sortes de sentiments.

Le rôle de Mancini

Il y a à peine plus d’un mois, les hommes de Roberto Mancini semblaient avoir perdu toute chance après une défaite à Arsenal (1-0) qui les rejetait à huit points de Manchester United. Mais les Citizens ont eu le mérite de ne pas se décourager, soutenus en privé par leur entraîneur qui faisait mine publiquement d’avoir jeté l’éponge, et de terminer la saison par six victoires d’affilée.

Même s’il a été arraché par la plus petite des marges, ce titre récompense l’équipe qui a joué le plus beau football. Meilleure attaque (93 buts, soit 2,5 par match) et meilleure défense (29 buts encaissés), City a aussi gagné les deux duels avec United, dont celui, mémorable, du mois d’octobre à Old Trafford (6-1).

Quatre ans pour un titre

Il marque aussi une nouvelle étape dans la montée en puissance de ce club depuis son rachat par le richissime cheikh Mansour d’Abu Dhabi il y a quatre ans. En dépensant près d’un milliard de livres depuis 2008, les bleus ciel ont assemblé un effectif sans égal en Angleterre et peut-être en Europe. Leur ascension, commencée l’année dernière par une victoire en Coupe d’Angleterre, leur premier trophée du club depuis 25 ans, n’en est peut-être qu’à ses débuts car le but affiché est de devenir la force dominante de la décennie à l’échelle du continent.

Selon une étude publiée ce mois-ci par le quotidien «The Daily Telegraph», les dépenses totales du club entre 2008 et 2011 ont été de 930,4 millions de livres, dont 565,1 millions versés sans contrepartie par le propriétaire. C’est que Manchester City, un club qui n’avait plus joué les premiers rôles en Angleterre depuis des décennies, a un gros retard à rattraper sur ses rivaux, en premier lieu le voisin Manchester United, dans le domaine des produits dérivés et des droits de télévision.

Changement de politique obligatoire

Cheikh Mansour bin Zayed Al-Nahyan, 41 ans, a les moyens de combler le manque à gagner du club, si l’on en croit les chiffres mirobolants qui circulent dans la presse britannique à propos de sa fortune: 15 milliards de livres selon The Sun, 20 milliards selon The Times et même 560 milliards selon The Daily Mail, qui prend en compte l’ensemble des avoirs de la famille royale.

A l’heure où le prix du baril atteint des sommets, les ressources ne risquent pas de se tarir, mais ce sont plutôt les nouvelles règles de fair-play financiers imposées par l’UEFA pour faire en sorte que les clubs dépensent seulement l’argent qu’ils gagnent qui pourraient contraindre City à un peu de modération. C’est en partie pourquoi ses dirigeants ont lancé cette année un projet de nouveau centre de formation et d’entraînement présenté comme «le plus grand investissement du club» depuis son rachat par le cheikh Mansour, de façon à produire certaines des stars de demain au lieu de les acheter au prix fort. (si/Le Matin)

Créé: 13.05.2012, 23h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

ridiculement vôtre

14.05.2012, 07:45 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Victoire sur le fil avec plus d'un milliard dépensé en 2 ans!!! Ridicule!!!Pauvre City...Combien de dépense l'année prochaine??? Répondre


Peter Cantona

14.05.2012, 09:47 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Quel bel exemple de stabilité et de formation à City !! :-))) Répondre



#LMDavis tweet





  • Sports Center

Dépêches sports