Dimanche 11 décembre 2016 | Dernière mise à jour 23:34

FOOTBALL Sepp Blatter: «Cette candidature est bénéfique au débat»

Le président de la FIFA a choisi «Le Matin» pour s'exprimer pour la première fois depuis l'annonce de la candidature du prince Ali Bin al-Hussein de Jordanie pour le poste suprême.

Sepp Blatter au «Matin»: «Ne dit-on pas qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire?»

Sepp Blatter au «Matin»: «Ne dit-on pas qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire?» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La grande bagarre pour la présidence de la FIFA n’a pas encore débuté. Au lendemain de l’annonce de la candidature du prince Ali Bin al-Hussein de Jordanie pour le poste suprême, Sepp Blatter, interrogé par «Le Matin», a donc réagi avec mesure.

«Je ne peux que me réjouir de cette candidature, dit-il d'emblée. Nous sommes en démocratie, et cela ne peut être que bénéfique pour le débat.» Avant d’ajouter avec malice, mais prêt à en découdre: «Et puis ne dit-on pas qu’à vaincre sans péril on triomphe sans gloire?»

Pour le président de la FIFA, d’autres déclarations sont prématurées. D’une part, parce que la période des postulations n’est pas encore terminée, le délai étant fixé au 29 janvier. Et, d’autre part, parce que chaque candidature doit encore être avalisée par la commission ad hoc de l’institution.

Sur le terrain et dans les propos, la campagne va donc réellement démarrer en février pour se terminer au Congrès du 29 mai 2015, à Zurich, date à laquelle les 209 délégués vont choisir leur chef de file. A l’heure actuelle, trois candidats se sont déjà déclarés: Sepp Blatter, Ali Bin al-Hussein et Jérôme Champagne, ancien vice-secrétaire général de la FIFA.

Mardi, alors que le prince accaparait l’attention des médias, le président se tournait vers les membres de l’institution, fédérations et confédérations, en leur envoyant son message du Nouvel-An. Une lettre dans laquelle il a appelé à «continuer à défendre fièrement les valeurs essentielles du football que sont la discipline, le respect et le fair-play» et la «poignée de main après les matches».

Il a également rappelé aux personnes qui voteront en mai qu’elles avaient entre leurs mains, grâce à l’universalité du football, «le pouvoir de changer la face du monde» et de «promouvoir la paix.» Le calme avant la tempête? (Le Matin)

(Créé: 08.01.2015, 11h35)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Sports