Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 16:59

Football Wüthrich: «C'était comme une prison»

Sébastien Wüthrich, passé de NE Xamax à Sion peu avant la faillite, revient sur les heures sombres de l'histoire du club neuchâtelois.

Galerie photo

Chagaev emmené en prison

Chagaev emmené en prison Chagaev emmené en prison et Xamax sous scellés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur les ondes de la RSR, Sébastien Wüthrich raconte ce qui a tout l'air d'un calvaire.

«C'était comme dans une prison. On devait faire notre travail mais il n'y avait rien au bout raconte le milieu offensif, récente recrue de Christian Constantin. Subir autant de mensonges, c'était difficile à vivre.»

A la question de savoir s'il en veut à Bulat Chagaev, Sébastien Wüthrich est plus nuancé: «Je lui en veux car je voulais aller au bout de mon contrat avec Xamax. Mais il n'est pas le seul responsable. Je ne comprend pas et je ne comprendrais jamais comment on a pu laisser une personne comme lui reprendre le club.»

(Créé: 27.01.2012, 09h47)
Dépêches sports

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.