Lundi 5 décembre 2016 | Dernière mise à jour 15:26

Hockey sur glace Check de Friedli sur Gerber: recours annoncé

L’affaire de la charge administrée samedi par Samuel Friedli à Lukas Gerber n’en restera pas là. Les dirigeants de FR Gottéron n’acceptent pas le verdict du juge unique et la manière dont il a été communiqué.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un recours sera déposé dans le délai imparti. Les dirigeants fribourgeois ont de la peine à avaler le «blanchiment» de l’attaquant de GE Servette et, surtout, la manière dont le juge unique a commenté la sentence. «Rejeter la faute sur la victime, c’est scandaleux. Ce n’est pas digne de la communication d’un juge unique», commente le directeur général Raphaël Berger.

Mercredi, Reto Steinmann avait indiqué avoir stoppé la procédure ordinaire initiée contre Samuel Friedli. En guise d’explications, il avait notamment mentionné que «Lukas Gerber s’est blessé de sa propre faute.» Une phrase qui, visiblement, ne passe pas.

Rappelons que le check jugé correct par le juge unique a occasionné une commotion cérébrale et huit points de suture au visage du défenseur fribourgeois. (Le Matin)

(Créé: 29.11.2012, 18h21)

Sondage

Qui est, selon vous, le sportif ou la sportive suisse de la semaine?






Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.