Mercredi 28 septembre 2016 | Dernière mise à jour 18:28

Hockey sur glace Kloten et Jacquemet espèrent redécoller

Si son club bat de l’aile, proche du crash, le Valaisan des Flyers s’entraîne dans l’espoir d’un sauvetage.

Arnaud Jacquemet veut encore croire à un miracle et reprendre son envol avec les Flyers de Kloten.

Arnaud Jacquemet veut encore croire à un miracle et reprendre son envol avec les Flyers de Kloten. Image: Valeriano Di Domenico/Freshfocus

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mais comment a-t-on pu en arriver là? Au bout du fil, la voix est un peu chevrotante. Pour le Valaisan Arnaud Jacquemet (24?ans), c’est un pan de l’histoire du sport suisse qui, du côté de Kloten, bat de l’aile. «On est tombés de haut…» Voilà quelques semaines que ses Flyers piquent du nez. Que le prestigieux club des Aviateurs, vice-champion de Suisse en 2011, se trouve pratiquement en bout de piste, incapable de reprendre son envol. Il manquerait entre neuf à douze millions aux dirigeants zurichois pour éviter le crash. C’est l’entrepreneur Jürg Bircher, qui tenait les rênes du club au moment de grosse perturbation, qui serait le responsable de ce chaos. «Même si on entendait que cela n’allait pas très bien, il nous avait pourtant certifié, durant la saison, que l’avenir était assuré financièrement pour les cinq à sept prochaines années, qu’il ne fallait pas nous inquiéter», peste l’attaquant des Zurichois. L’ex-joueur du HC Bienne était toutefois conscient qu’il ne pouvait pas y avoir de fumée sans feu. «Dès qu’on a repris l’entraînement d’été, on a reçu les salaires de mars avec deux semaines de retard. Puis, depuis, plus rien. On nous a avertis qu’ils ne pouvaient plus nous payer et qu’ils allaient revendre le club à Hans-Ulrich Lehmann. Or, quand il a vu les comptes aussi catastrophiques, le multimillionnaire zurichois a renoncé.»

Une task force Du coup, l’ancien président Peter Bossert a créé une task force pour convaincre des créanciers d’abandonner une partie de leur dû. Composé d’anciens joueurs de NHL (l’ex-Davosien Alexandre Daigle et Many Fernandez), un groupe d’investisseurs s’est aussi manifesté. «Nous, les joueurs, nous comprenons la situation et on a décidé de se mobiliser, via une association, pour montrer qu’on ne veut pas laisser tomber, poursuit le Valaisan. Personne ne s’en ira d’ailleurs avant le 31 mai.» Samedi passé, les joueurs ont défilé de la gare de Kloten à la patinoire devant de nombreux supporters. «On a organisé une fête avec des DJ venus gratuitement. Et une tombola nous a ramené un peu d’argent, rapporte Jacquemet. On n’a pas récolté 10 millions ainsi, mais on souhaite avoir convaincus des investisseurs potentiels que le club avait une âme.»

Des clubs à l’affût La Ligue nationale a accordé un délai jusqu’au 6 juin aux Kloten Flyers pour présenter des mesures d’assainissement et éviter une faillite qui semble inéluctable. Dans l’attente du verdict (le 8 juin), d’autres clubs sont forcément à l’affût d’un atterrissage forcé. «Ce sont nos agents qui sont chargés de ces démarches, mais moi, je n’entrerai pas en discussion avant la décision.» D’ici là, Arnaud Jacquemet et ses coéquipiers entretiennent leur forme physiquement, avec l’espoir de pouvoir bientôt décoller.

(Le Matin)

(Créé: 28.05.2012, 22h24)
Dépêches sports

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.