Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:10

Hockey sur glace Le cours de réalisme de Kevin Lötscher

L’attaquant valaisan analyse son retour au jeu et le match livré par le HC Sierre face à Langenthal. L’homme ne se voile pas la face. Le chemin va être encore très long.

Kevin Lötscher.

Kevin Lötscher. Image: freshfocus/Urs Lindt

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kevin Lötscher a effectué son retour à la compétition officielle sur le coup des 20 h à Langenthal. Une sacrée nouvelle lorsque l’on sait ce que le joueur valaisan a traversé durant ces 15 derniers mois. Le fait de le revoir sur les patins a touché toute l’assistance du Schoren, Bernois et Sierrois confondus. A tel point que les dirigeants du SC Langenthal ont même décidé de lui donner le prix du meilleur joueur de la rencontre. Ce geste a fait réagir Kevin Lötscher: «Je les remercie, même si je ne le méritais pas. J’ai ainsi pu constater que mon retour était non seulement spécial pour moi, mais également pour le monde du hockey. Les gens savent d’où je reviens. Mais je le répète, je ne méritais pas le prix du meilleur joueur. Une médaille peut-être pour les 15 mois que je viens de traverser. Oui, une médaille ou un truc comme ça…»

Kevin Lötscher est certes heureux d’avoir retrouvé la compétition, mais il ne peut pas cacher sa déception. «J’ai joué… Oui, j’ai joué. En fait, j’ai mal joué. Mon jeu n’était pas bon. Je manque de réaction, de vitesse, de coordination… A certains moments, j’étais complètement hors du match, je ne savais plus quoi faire. C’est dur. Je dirais même que j’étais complètement à côté de la plaque», lâche-t-il avec un petit sourire agacé.

«Sans Bays nous en prenions dix»

A chaud, cinq minutes après avoir enlevé son maillot, Kevin Lötscher a donc fait preuve d’une très grande lucidité. Il a également décortiqué la rencontre du soir face à l’ogre Langenthal: «Nous avons très bien débuté face à une excellente équipe. Nous nous sommes souvent fait prendre en contres et sur la longueur, les étrangers adverses ont fait la différence. Ce HC Sierre-là manque d’expérience. Les choses ont bien changé depuis mon départ. A 24 ans, je suis presque le plus vieux, c’est dire.» Il tient à rendre hommage a celui qui aurait dû être selon lui le Sierrois du match: «Félicitations à Christophe Bays. Il a livré un excellent match. Il a fait de superbes arrêts. Sans lui dans les buts, nous aurions pu en prendre dix. Donc, nous pouvons être contents de ce score de 6-1.»

L’apprentissage du HC Sierre va encore être long, le réapprentissage de Kevin Lötscher aussi. Mais il est prêt à continuer à travailler. Prochaine étape, dès ce samedi soir à Graben face à Ajoie. (Le Matin)

(Créé: 14.09.2012, 23h32)
Dépêches sports

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.