Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 15:01

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

14 Commentaires

C'est dommage pour Kloten, bien que comme indiqué plus bas, si il sagissait d'un club romand la ligue aurait déjà crucifié le club. Mais cette histoire prouve encore une fois qu'on nous bassine avec le management des club à la suisse allemande. Clubs romands unissez- vous car on vous prend pour des canards sauvages.


Deux clubs de premier plan sur la même ville, même Zürich, c'est beaucoup... voire trop ! Dommage, j'apprécie ces 2 clubs (particulièrement Kloten pour la formation), mais la logique économique risque d'en faire disparaître un à terme... Vraiment dommage !


"Documents et chiffres à l'appui, M. Fetscherin a répété à ce qu'il avait déjà dit dans la presse auparavant, à savoir qu'il a découvert trois fiches de salaires parallèles pour neuf joueurs au total, avec des différences pouvant aller jusqu'à 60'000 francs par an pour certains joueurs." http://www.planetehockey.com/news-le-theatre-se-poursuit-aux-kloten-flyers,32640.html


Ah! Enfin le papier orange parle de Kloten. Il était temps... Si celà avait été Gottéron ou Servette j'ose pas imaginer le foin. Par contre je lis toujours rien concernant les irrégularités de Kloten?!? Comme les charges des joueurs étrangers non déclarées, par exemple... C'est pas secret, le premier repreneur qui s'est retiré avait énuméré bon nombre d'irrégularités.


Si c'était Gottéron ou Servette on serait tous en train d'enfoncer l'équipe en difficulté. C'est ce qu'on appelle la solidarité romande, je crois.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

La vraiment on peut se poser des questions ! Plusieurs clubs Romand ont eu des problèmes financiers,bien moins lourds que 12 mios, et la un theatre incroyable a été fait par la ligue et les médias. Pas un seul club Romand n'aurait eu droit a autant de bienveillance de la part de la ligue c'est sur. Pour le rete nonne chance a Kloten qui est un monument du hockey Suisse.


L'intérêt serait alors évident, Les équipes auraient 6 matches de plus contre une équipe somme toute attractive. Par exemple, Fribourg a toujours fait le plein de spectateurs contre Kloten... C'est sans parler du mouvement junior, un des plus prolifiques de Suisse !! Il y a certainement quelque chose à faire dans ce sens.


Comme dit plus bas, comment la ligue a pu accorder la licence ces dernières années, je suis sur que pour un club romand, la donne aurait été différente et la ligue n'aurait pas hésité à trancher. C'est triste pour Kloten qui est un très bon club, mais les règles sont les mêmes pour tous...

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Cela dit et fait, il faut considérer la place de Kloten dans le paysage... Je pense que la ligue et les équipes de ligue A pourraient, à l'instar de la Confédération pour UBS, "racheter" tout ou partie de la dette de Kloten pour faciliter la décision d'un repreneur de s'engager. Cette dette serait alors étalée sur 10 ans...


Et comment ferait-il pour rembourser? Les clubs sont déficitaires et si personne ne veut éponger la dette aujourd'hui, je doute qu'après une année sous perfusion, quelqu'un sorte du bois. Et pourquoi le maintenir en vie si c'est pour le reléguer ou le condamner ensuite? Le promu ne pourrait même pas bénéficier du contingent puisque celui-ci serait en partie financer par d'autres clubs. Assistanat.

Signaler un abus

J'ai pas dit que ça serait facile... Mas ça n'affranchirait pas le club qui a accumulé ces dettes de rembourser cette dette ! Perdu pour perdu, ça laisserait au moins le temps à une équipe de ligue B de se préparer à monter ! Pour l'instant, il n'y a que des pertes pour la ligue et les autres équipes en vue, dette reprise ou pas...

Signaler un abus

Oui, on devrait encourager toutes les équipes à avoir une politique de recrutement de mégalo, comme ça, même les play out seraient agréables à suivre. Et quand y a plus de pognon, la communauté hockeyistique paie et on recommence. L'année dernière, Kloten disait être au bord du gouffre avant d'engager à tout va. Ce printemps, ils ont recruté Von Gunten. C'est dommage, mais c'est de l'incompétence

2 Recommandation 0 Signaler un abus

C'était la minute de Monsieur Cyclopède.....Les autres clubs ont suffisamment de mal à respecter leur budget. Les concurrents paient les dettes et un repreneur tout beau, tout neuf reprend l'équipe. Et après, tous les clubs font comme Kloten et qui paiera?La ligue a déjà tellement fauté en accordant la licence qu'ils sont obligés d'appliquer le règlement. Sinon, elle se retrouve au tribunal.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Leur démarche est louable mais donner un délai au 31 mai avant de quitter éventuellement le club est très court, même trop court. Trouver 12 millions en moins de 10 jours n'est pas facile, même à Zurich. Tout le monde sera fixé le 8 juin date à laquelle la ligue doit trancher. Comment cette ligue a-t-elle pu accorder la licence ces dernières années?



Retour à l'article
Publicité