Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 07:00

Athlétisme Les Kényans dominent à Morat - Fribourg

Les coureurs africains ont largement dominé la 79e édition de Morat - Fribourg (17,45 km), avec les succès du Kényan Shadrack Kimaiyo et de sa compatriote Nancy Koech.

Shadrack Kimaiyo a fait honneur à son rôle de favori.

Shadrack Kimaiyo a fait honneur à son rôle de favori. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tenant du titre, le Jurassien Stéphane Joly, souffrant du dos, a abandonné, laissant la place de meilleur Suisse au Fribourgeois Michel Brügger (7e), tandis que la Soleuroise Martina Strähl finissait 3e chez les dames.

Venu tout exprès de Francfort (All) où il est basé, Kimaiyo a empoché les 1000 francs du vainqueur sans être inquiété, faisant la différence dès la montée de Courlevon avant le 5e km. Le Kényan, deuxième récemment du semi-marathon de Kiel (All) dans le bon temps de 1h02'09, a fait honneur à son rôle de favori. En 54'42, il a devancé l'Ethiopien Alemayehu Wodajo, 2e à 48'', et l’Érythréen Oqubit Berhane, 3e à 1'12.

Le record du parcours (51'18 par Jonathan Wyatt/NZ en 2004) n'a pas été menacé, d'autant que la distance avait été exceptionnellement allongée de 275 m en raison de travaux à Fribourg. Les organisateurs ont regretté l'absence de la plupart des meilleurs Suisses, dont certains préfèrent aujourd'hui disputer la Post-Cup, un circuit fermé réservé aux Helvètes, plutôt que la grande classique fribourgeoise.

Stéphane Joly était bien au départ, mais le Franc-Montagnard a jeté l'éponge vers le 9e km, le dos bloqué. «Je me suis fichu en l'air en forçant il y a deux semaines au Tour du Greifensee (semi-marathon)», une course qu'il a abordée en ressentant déjà une douleur, et qui a aggravé son cas. Joly s'était bloqué une vertèbre peu avant le Greifensee en faisant un faux mouvement, a-t-il expliqué.

Plus de dix milles inscrits

Habitué aux places d'honneur dans les courses nationales et aux Championnats de Suisse ces dernières années, mais jamais sur la plus haute marche du podium, Michel Brügger s'est senti «pousser des ailes» en voyant dès la mi-course qu'il pouvait terminer premier Helvète à Fribourg. L'ingénieur forestier singinois de 31 ans est d'ordinaire plutôt un spécialiste de la piste (il vaut 14'08 sur 5000 m). En 57'59, il a devancé d'un rang et de 12'' le Genevois Alexandre Roch.

Chez les dames, Nancy Koech a apporté aux Kényanes un sixième succès consécutif, en 1h03'18. Elle fait partie du même groupe que Shadrack Kimaiyo, à Francfort. Elle a précédé de 20'' Gladys Kiprotich (Ken) et de 1'08'' Martina Strähl. La Soleuroise a couru à son rythme, constatant rapidement la supériorité des Kényanes. Cette adepte des courses de montagne, 2e en 2008 et 2010 et 3e en 2011, monte pour la quatrième fois sur le podium de Morat - Fribourg.

Malgré la pluie, les organisateurs ont enregistré 10'099 inscrits, le total le plus élevé depuis 20 ans. (si/nxp)

(Créé: 07.10.2012, 14h24)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.