Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 01:10

SKI ALPIN Dominique Gisin s’adapte, Lara Gut n’y parvient pas

Sur une piste de descente raccourcie, les Suissesses ont connu des fortunes diverses.

Lara Gut n'a pas trouvé la bonne façon de skier dans la descente de St-Anton.

Lara Gut n'a pas trouvé la bonne façon de skier dans la descente de St-Anton.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les skieuses sont unanimes. La piste de descente de ce samedi n’avait plus rien à voir avec celle où elles ont effectué leur unique entraînement. L’effroyable «Karl Schranz» de jeudi, dure et bosselée, a dû être amputée pour la course des 20 premières secondes de son tracé (départ abaissé à celui du super-G), croulant sous la neige fraîche. Ces conditions météo ont ramolli toute la piste et particulièrement le dernier tronçon, où les organisateurs ont dû faire entrer les dameuses pour dégager la poudreuse.

Sixième de l’entraînement - malgré un très gros rhume - Dominique Gisin se réjouit d’avoir su «m’adapter à ces conditions de course totalement différentes». «J’ai toujours eu des problèmes sur les pistes molles, poursuit la skieuse d’Engelberg. Mais cette fois, je suis bien placée (6e, à égalité avec Lindsey Vonn). Jusqu’au dernier temps intermédiaire, j’étais au contact avec le podium. Malheureusement, sur le bas j’ai perdu par deux fois le ski. C’était tellement mou, il n’y avait pas de grip, et quand j’appuyais le ski se dérobait. C’est dommage, mais je suis évidemment contente de réaliser mon meilleur résultat en vitesse cet hiver.» Avec son 11e rang, la Valaisanne Fränzi Aufdenblatten s'est rassurée après le choc de l’entraînement où elle avait été reléguée à 6 secondes.

La descente de St. Anton est beaucoup moins réjouissante pour Lara Gut, qui avait remporté l’entraînement (certes en manquant une porte), mais ne termine que 38e à 2’’03 de la gagnante surprise Alice McKennis. «Simplement il a beaucoup neigé, la piste est toute molle et cela exige de skier d’une autre manière, et je n’ai pas su m’adapter, déplore la Tessinoise. Je savais que je devais skier différemment, mais cela n’a pas marché. C’est clair que sur la glace et lorsque ça tape, j’ai moins de problème que lorsque c’est mou. Voilà, j’ai eu de la peine, cela fait partie du jeu.» (Le Matin)

(Créé: 12.01.2013, 20h18)
Dépêches sports

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Les plus partagés Sports