Mercredi 28 septembre 2016 | Dernière mise à jour 01:10

Tennis De la terre battue bleue? Tollé chez les joueurs

Le Masters 1000 de Madrid (6-13 mai) se disputera sur une terre battue bien particulière: au revoir l'ocre habituel, bonjour le bleu roi. Pour le plus grand désarroi des joueurs, Federer et Nadal en tête.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En pleine préparation pour Roland-Garros, le tournoi de Madrid innovera avec une terre battue de couleur bleue. Déjà utilisée en test sur des courts annexes la saison passée, la surface fera cette année son apparition définitive sur le central madrilène.

En marge du tournoi de Monte-Carlo, qu'il a remporté dimanche, Rafael Nadal s'est emporté, selon des propos rapportés par L'Equipe. «L'histoire de la saison de terre battue s'est écrite sur de l'ocre, pas sur du bleu. Vous pouvez me dire que je suis un peu réac mais ce n'est pas ça. J'aime les changements quand ils apportent des progrès. Ce qui fait un grand tournoi c'est l'histoire du tennis. Donc à mon avis tout ça est une erreur. Mais c'est toujours pareil non? Les joueurs ne comptent pas, ils n'ont rien à gagner dans tout ça, le jeu n'a rien à gagner dans tout ça. Une seule personne y gagne quelque chose : le propriétaire du tournoi».

Une fois n'est pas coutume, Roger Federer, souvent critiqué pour ne pas assez donner son avis, a rejoint l'Espagnol dans ses propos. «Je trouve ça triste d'avoir à jouer sur une surface que les joueurs n'acceptent pas. Je trouve ça triste qu'un joueur comme Rafa, dans un tournoi de son propre pays, doive se battre contre une surface sur laquelle il ne veut pas jouer.»

Novak Djokovic a également fait part de son désarroi: «Parfois c'est bien d'innover, mais il faut aussi écouter ce que les joueurs ont à dire parce qu'à un moment on a besoin de sentir que notre opinion compte. Cette fois encore ça n'a pas été le cas. Je ne veux pas m'en prendre au tournoi, qui se bat pour ses intérêts. Mais personne n'a jamais joué là-dessus, ni Roger, Ni Rafa, ni Andy, ni moi. On ne nous l'a même pas fait tester, on ne sait rien de la texture finale.»

Pour les organisateurs, le but est gagner de l'audience, et de permettre aux spectateurs de mieux voir la balle. Sur l'ocre ce n'était selon eux pas évident. Et Ion Tiriac, directeur du tournoi, se moque de la grogne de cadors obligés de venir respecter leur engagement, ultime échéance sur terre avant le Grand Chelem parisien: «Je respecte leur opinion, mais je n'ai pas à accepter tout ce qu'un joueur dit. Sur le court bleu, le contraste est bien meilleur. Les joueurs qui l'ont testé l'ont trouvé parfait! Le tournoi va devenir unique.» (Le Matin)

(Créé: 24.04.2012, 11h42)

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Dépêches sports

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.