ACCUEIL 16.9.2014 Mis à jour à 17h17

Federer: "Pete Sampras était mon héros"

Tennis

En quête d’un titre du Grand Chelem depuis 28 mois, Roger Federer (No 3) retrouve avec plaisir le gazon de ses premiers exploits à Wimbledon.

Mis à jour le 22.06.2012 16 Commentaires


Partager & Commenter

Mots-clés

Roger Federer bénéficie d’une opportunité peut-être unique: il égalera le fameux record de Pete Sampras en passant une 286e semaine en tête du classement ATP s’il s’adjuge le 8 juillet prochain son 17e trophée du Grand Chelem. La route menant à un septième titre à Wimbledon - record de Pete Sampras à égaler là aussi - sera cependant ardue. A le recherche d’un titre sur herbe depuis son sacre de 2009, le Bâlois devra pour cela vraisemblablement venir à bout du tenant du trophée Novak Djokovic (No 1), qu’il est une nouvelle fois appelé à retrouver en demi-finales. Il reste sur deux échecs face au Serbe à ce stade de la compétition en Grand Chelem, dont un - cuisant - à Paris il y a deux semaines.

Un 1er tour aisé

Roger Federer sait que c’est sur le gazon de Wimbledon que son talent a le plus de chances de faire la différence face à Novak Djokovic ou Rafael Nadal (No 2), qui lui sont supérieurs sur le plan physique. Pas convaincant à Roland-Garros où les conditions de jeu étaient trop lentes à son goût, il aura l’occasion de monter en puissance dans «son» jardin, où il reste tout de même sur deux éliminations en quarts de finale. Son 1er tour, lundi face au spécialiste de la terre battue Albert Ramos (ATP 43), doit n’être qu’une formalité. Les premières têtes de série susceptibles de se dresser sur sa route sont Julien Benneteau (No 29) au 3e tour, Gilles Simon (No 13) ou Fernando Verdasco (No 17) au 4e puis Janko Tipsarevic (No 8) ou John Isner (No 11) en quart de finale. Ce dernier semble bien l’adversaire potentiel le plus redoutable pour le Bâlois avant le dernier carré.

Dur pour Murray

Novak Djokovic ne devrait pas non plus trop souffrir avant les quarts de finale, où il pourrait se mesurer au finaliste 2010 Tomas Berdych (No 6). Le finaliste malheureux de Roland-Garros devra tout de même se montrer appliqué dès le 1er tour. Il sera opposé à un ancien No 1 mondial, Juan Carlos Ferrero (ATP 38), quart de finaliste à Wimbledon en 2007 et 2009. Rafael Nadal (No 2), qui rêve d’un troisième doublé Roland-Garros/Wimbledon après ceux de 2008 et 2012, entamera la quinzaine en douceur face à Thomaz Bellucci (ATP 78). Le gaucher majorquin devra serrer sa garde dès le 3e tour, face probablement au vainqueur du tournoi de Halle Tommy Haas (ATP 49) ou à Philipp Kohlschreiber (No 27). Le quart de finale qui pourrait l’opposer à Jo-Wilfried Tsonga (No 5), tombeur de Roger Federer en 2011, sent également déjà la poudre. Adversaire désigné de Rafael Nadal en demi-finale, Andy Murray (No 4) est le moins bien loti des membres du «Big Four». L’Ecossais pourrait retrouver successivement trois grands serveurs dès le 2e tour, Ivo Karlovic (ATP 57), Kevin Anderson (No 32) puis Marin Cilic (No 16) ou Milos Raonic (No 21). Et il se mesurera à Nikolay Davydenko (ATP 47) au 1er tour...

Des retrouvailles pour Stan ?

Stanislas Wawrinka (No 25), qui n’a pas disputé de tournoi de préparation sur herbe, débarque quant à lui avec des ambitions limitées dans un tournoi où il a pourtant déjà brillé avec deux 8es de finale consécutifs (2008, 2009). Il reste sur deux éliminations précoces sur le mythique gazon anglais, au 1er tour en 2010 et au 2e l’an passé. Le Vaudois se mesurera au 1er tour à un autre ex top 10, Jürgen Melzer (ATP 35). Il reste sur un succès convaincant (6-1 6-4) obtenu face au gaucher autrichien sur la terre battue de Madrid en mai, mais se méfiera forcément d’un joueur qui a lui aussi déjà figuré en 8e de finale à Wimbledon (2010). Le champion olympique de double peut tout de même espérer atteindre le 3e tour, où il devrait avoir droit à des retrouvailles avec son «bourreau» de Roland-Garros Jo-Wilfried Tsonga.

Créé: 22.06.2012, 22h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

16 Commentaires

CH 123

23.06.2012, 12:01 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Pour résumer R. Evans...128 joueurs ont leur chance au début du tournoi et à la fin, c'est Nadal ou Djokovic qui gagne, avec tout de même une chance pour Federer s'il est à 110 % de ses moyens et ses meilleurs ennemis à 90 %. Quant à Wawrinka, une qualification en 1/8 serait déjà une perf. Répondre


Richard Evans

23.06.2012, 08:12 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

La vérité ne sort pas non plus de la bouche du tirage au sort: un tableau difficile, en obligeant un favori à ne penser qu'au match suivant, peut être un excellent moyen de se libérer de la pression. A l'inverse un tableau facile peut dissimuler des nouveaux talents ou abriter des joueurs sur le retour qui jouent en perf et réserver de très mauvaises surprises au moment de retrouver les meilleurs. Répondre



Sondage

Le FC Bâle peut-il créer la surprise contre le Real Madrid mardi soir?



  • Sports Center

Dépêches sports

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne