Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:04

Tennis Maria Sharapova contre-attaque

La Russe, qui a annoncé lundi avoir été contrôlée positive au Meldonium, réagit à des accusations qu'elle juge fausses.

Maria Sharapova: «Il y a des choses qui ont été diffusées par les médias qui sont fausses.»

Maria Sharapova: «Il y a des choses qui ont été diffusées par les médias qui sont fausses.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Maria Sharapova contre-attaque! Quatre jours après avoir officiellement annoncé avoir été pincée positive au Meldonium lors d'un contrôle à l'Open d'Australie, elle a publié vendredi un long message sur les réseaux sociaux pour réagir aux «fausses accusations» dont elle est l'objet.

En s'adressant directement à ses fans, la Russe assure ne «pas chercher d'excuses pour avoir ignoré l'interdiction de ce médicament», mais tient à donner sa version des faits.

«Il y a des choses qui ont été diffusées par les médias qui sont fausses, et je suis déterminée à contre-attaquer», écrit-elle. Sharapova revient notamment sur l'article du Telegraph, mercredi, lequel révélait que l'Agence mondiale antidopage (AMA) l'avait avertie à cinq reprises. «Ce n'est pas vrai, cela n'est jamais arrivé», explique la joueuse.

Sharapova ne nie pas le contrôle positif au Meldonium (médicament protecteur des cellules cardiaques vendu dans les pays de l'Est et placé depuis le 1er janvier 2016 sur la liste des produits interdits par l'AMA), qui remonte à l'Open d'Australie. Elle reconnaît même qu'elle aurait dû être «plus attentive (...) aux lettres d'informations, aux dépliants ou au courrier électronique reçu le 22 décembre 2015.»

Mais «ces documents contenaient des milliers de mots, beaucoup d'entre eux techniques et écrits en petit caractère», poursuit-elle en accompagnant son texte d'une photo d'un de ces dépliants.

La joueuse russe a également indiqué qu'elle ne prenait pas le médicament tous les jours et qu'elle suivait simplement le traitement prescrit par son médecin. «J'ai été honnête et pris les devants, je n'ai pas prétendu être blessée afin de cacher que j'avais été contrôlée positive, termine-t-elle. Je suis fière de la façon dont j'ai joué au tennis. J'espère que je serai à nouveau autorisée à jouer.»

Pour les fans de Maria Sharapova comprenant l'anglais, le lien vers l'intégralité de son message:

(Le Matin)

(Créé: 12.03.2016, 15h09)
Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.